Rubik's cube pastèque melon féta

 

 

 

A l’instar du pâtissier, Cédric Grolet, et plus modestement, du « Elle à table » de cet été, j’ai eu envie de préparer un Rubik’s cube de fruits et féta pour un apéritif en amoureux avec l’Homme cet été.

J’avais d’excellents fruits, une bonne féta, des mûres sauvages, de l’huile de noix de cajou à tester pour de futures recettes pour Emile Noël, …. et en y réfléchissant bien, de l’hydrolat de rose  des Senteurs du Claut dans les Alpes maritimes.

Et la saveur de la rose (la véritable saveur de la rose, pas un ersatz synthétique berk berk) s’accorde très bien avec la pastèque et le melon. Mais sans doute, avec un melon de Cavaillon, j’opterai plus pour de l’eau de fleur d’oranger…. à vérifier.

Je me suis donc mise au boulot, c’est assez longuet à faire et il faut être assez précis si on veut avoir un résultat sympa.

Une fois le gabarit du premier cube décidé, je l’ai utilisé pour découper les autres, ainsi, pas (trop) de mauvaise surprise au moment du montage.

J’ai mélangé de la pastèque et du melon Galia  que j’ai trouvé chez Guy Sigari qui a une échoppe de vente en face du Clos des Roses à Fréjus. Il produit en agriculture raisonnée. C’est ouvert tout l’été, non stop tous les jours, de 9h00 à 19h00. Puis, à compter de cet hiver, il proposera des paniers (modifiables).

Pour en revenir au melon Galia, c’est un régal, vraiment. Il présente une chair verte sous une robe jaunâtre et entrelacs de gris. Sa chair est super sucrée, vraiment, ça en est presque incroyable, c’est très miellé comme saveur (un peu comme un Verdaou ou un canari, mais en plus juteux et en moins ferme).

Quant à l’hydrolat, c’est bien un hydrolat 100% naturel, sans alcool, ni conservateur aucun dont je parle. Il est très parfumé bien que -je le répète- totalement naturel et il s’utilise tout aussi bien en cosmétique qu’en alimentaire. Je me fournis uniquement chez les Senteurs du Claut que je trouve via internet ou bien chez Satoriz à Puget.

L’huile de noix de cajou est une huile produite par Emile Noël, sa saveur est très délicate comme la saveur des noix de cajou et elle m’a semblé parfaite pour agrémenter ce cube.

Forcément, avec les découpes, il y a de la perte, conservez les chutes et préparez un jus, bien frais, c’est délicieux.

 

Pour un cube, 2-4 personnes

Temps de préparation : 30 minutes

 

1/2 pastèque

1 melon Galia

1/2 féta

des mûres sauvages

des boutons de rose

des pistaches concassées

1cs d’huile de noix de cajou

1cc d’hydrolat de rose

jeunes feuilles de menthe fraîche

jeunes feuilles de basilic pourpre

 

Découpez une large tranche dans l’épaisseur de la pastèque (vous obtenez un cercle de pastèque), cette tranche aura l’épaisseur de vos futurs cubes. Taillez des bandes de même côté, puis, des cubes. Aidez-vous d’un gabarit, ie, du premier cube de pastèque à la bonne taille que vous aurez découpé.

Faites de même avec le melon. 

Puis avec la féta.

Montez le Rubik’s cube dans son assiette de service directement (autant vous dire que vous ne pourrez pas le transférer par la suite…) en alternant à votre convenance les cubes de pastèque, de melon Galia et de féta.

Mélangez l’huile de noix de cajou et l’hydrolat de rose et versez ce mélange sur le cube.

Ajoutez quelques pistaches concassées au couteau, des mûres et des boutons de rose si vous en avez (mais c’est vraiment pour le fun, car ce n’est pas mangeable en l’état !).

Vous pouvez également ajouter de jeunes feuilles de menthe fraîche et de basilic pourpre.

Réservez au frais et servez au moment de l’apéritif avec un verre de vin rosé très frais. 

 

A bientôt,

Vanessa