Balades Bavardages Coups de coeur Pays, régions Provence Thèmes

On the beach

On the beach

 

 

Un de ces matins où la météo n’est pas optimiste pour la suite de la journée, j’ai eu envie d’aller me promener tôt sur la plage encore desertée …

Il est une plage un peu plus loin que les plages de ville de Fréjus à côté des Etangs de Villepey où la nature garde ses droits, où l’espace vous envahit, où on se sent un peu ailleurs, où le regard ne se heurte pas à de vilains immeubles.

 

 

On the beach

 

 

C’est une plage où on ne se croirait plus sur la Côte d’Azur surtout si le soleil est voilé comme ce matin-là…

 

 

On the beach

 

 

Lui et moi étions seuls face à la mer…lui, en quête de poissons…

 

 

On the beach

 

 

…moi en quête de châteaux…

…des classiques…

 

 

On the beach

 

 

…des originaux tendance Gaudi…

 

 

On the beach

 

 

…des « un-peu-amochés-par-les-vagues-de-la-nuit-précédente » mais costauds tout de même…

 

 

On the beach

 

 

…des « tout cassés » où il ne reste plus que la porte du pont levis…

 

 

On the beach

 

 

…et des « qui-étaient-pas-là-pour-rigoler » !

 

 

On the beach

 

 

Puis j’ai trouvé des courbes…

 

 

On the beach

On the beach

 

 

…et des lignes …

 

On the beach

 

 

Et j’ai poursuivi mon chemin….

 

On the beach

 

jusqu’au petit port de St Aygulf…

 

On the beach

 

 

…où on peut descendre ces esclaliers en ciment et entendre le sable crisser sous les semelles des chaussures, je ne sais pas vous, mais pour moi, ce petit bruit, c’est les vacances, c’est Bandol et le mois de Juillet avec mes grands-parents…

 

On the beach

 

 

Là, je me suis assise à la terrasse d’un restau, j’ai pris un verre d’eau et un café…et je me suis faite siffler par le serveur de la terrasse voisine quand j’ai retiré mon pull (j’avais un tee shirt en dessous tout de même !) !

Et je dois vieillir car autant je trouvais ça dégradant quand j’étais jeune et je répondais vertement au malotru qui avait eu l’outrecuidance de me siffler comme un animal, autant, je n’ai pas trouvé ça si désagréable ce matin-là !

Oui, c’est ça : je dois vieillir !

 

 

On the beach

 

 

 

 

 

Et en ce matin-là, cette courte phrase du jour prend toute son ampleur :

« La solitude vivifie ; l’isolement tue. »

Joseph Roux

 

 

 

 

5 Commentaires

Laisser un commentaire