Pays, régions Plats Provence Salé Viandes

Cuissot de sanglier au bord de la rivière

Cuissot de sanglier au bord de la rivière

Quand j’étais petite, je détestais aller à Seyne les Alpes, je pleurais, je râlais, ça me coupait la respiration, bref, je détestais Seyne !

Mon grand père me disait souvent : « tu verras, quand tu seras mariée et que tu auras des enfants, tu aimeras venir ici te reposer… »

Et vous savez quoi ! Il avait raison !¨

Pourtant, je m’en défendais : « Mais non, j’irai à Bandol, c’est mieux, les enfants préfèrent la mer, y’a plus de choses à faire… »

Bref, depuis j’ai grandi et surtout depuis ma période parisienne…j’aime bcp Seyne !

Son calme, son vert, son espace, son farniente, ses repas à rallonge, ses étoiles filantes, sa voie lactée qu’on distingue si bien….

Ce jour là, juste après le 15 août, il faisait très beau, Ninou et mon frère ont joué aux Robinson en nous faisant un barbec’ de trappeur au bord de la rivière…

Il ne manquait que l’Homme (bosse trop c’ui là !) …

Cuissot de sanglier au bord de la rivière

Pour un beau cuissot de sanglier de 2 kg environ,

le barder de fines tranches de pt salé, le poivrer et parsemer de genièvre concassé.

Le cuire pdt 2 bonnes heures sur de très grosses braises et l’arroser très régulièrement avec le mélange suivant :

1 verre d’huile,

3 verres d’eau

1cs de piment d’espelettes

1cc de harissa

du thym

du sel

Servir avec des quartiers de pommes et de coings revenus dans du beurre et du miel de romarin.

Cuissot de sanglier au bord de la rivière

Bien arroser : Le cuistot en pleine action et en tenue « spécial Seyne ».

Cuissot de sanglier au bord de la rivière
du vert, toujours du vert !

Cuissot de sanglier au bord de la rivière

« Promenons nous dans les bois…. »

6 Commentaires

Laisser un commentaire