Asie Coquillages, crustacés et poissons Entrées Fruits Hiver Japon Légumes Plats Salé Sucré

Dînette à deux ?

DSC_1268b

Ou à plusieurs d’ailleurs, à vous de voir !

Nous c’était plutôt une déjeunette à deux à côté de la cheminée, un week end où les filles étaient chez Baga et Ninou et où nous étions coincés par la neige sur la route et où je n’ai pas pu aller fêter l’anniv’ de Stifoule !

L’Homme devait travailler tout le week end mais il a pu rentrer pour l’heure du déjeuner, alors, une déjeunette avec les moyens du bords.

Pour commencer et accompagner un Maubet, Gros Manseng (acheté ici), un vin blanc parfumé dans la lignée d’un Tariquet Premières Grives (mais beaucoup moins cher)c’est à dire un vin très légèrement sucré mais acidulé, donc, pas écoeurant, fruité, à boire tout au long d’un repas.

Pour commencer, je disais, un sashimi de thon légèrement mariné, une recette inspirée par une autre de ce superbe livre, 

1 gros pavé de thon albacore décongelé

le jus d’un demi citron

2cs de tamari (sauce soja naturelle et sans gluten)

1 morceau de 2cs de gingembre

sésame, graines de sésame au wasabi

huile de sésame

Préparer la marinade en versant dans un tupper’, le jus de citron, le tamari, le gingembre pelé et coupé en bâtonnets ou en brunoise et une cs d’huile de sésame.

Découper le pavé de thon en sashimi et les déposer dans la marinade.

Couvrir et réserver une heure à température ambiante ou bien plus longtemps au frais.

Servir en disposant les sashimis dans des assiettes, verser un peu de marinade par dessus et parsemer du gingembre, de sésame et de sésame au wasabi.

Enfantin comme recette et particulièrement goûteux.

DSC_1271b

 

 

Pour continuer, un pavé de thon mariné au Baharat et un wok de légumes (ben oui, j’avais du thon dans le congel’ ! ).

Préparer le Baharat qui est un mélange d’épices moyen oriental (Turquie, Tunisie, Pays du Golfe Persique) :

En Turquie, il contient également de la menthe, en Tunisie, il est souvent fabriqué uniquement avec des boutons de roses et de la cannelle et utilisé pour les desserts.

Pour un petit bocal :

2 cc poivre noir en grains

2 cc coriandre grains

2 cc cumin grains

2 cc poudre de cardamome (ou grains noirs à l’intérieur des cosses)

1/2 bâton de cannelle

1cc paprika doux

1 cc noix de muscade en poudre

1 cc de baies de Sansho (qui sont des baies japonaises légèrement « citronnelle » et qui n’ont rien à faire ici, mais j’avais envie)

Faire torréfier légèrement les épices dans une poêle (sauf les poudres). Une fois refroidi, mixer l’ensemble des épices et réserver.

Enrober les pavés de thon de baharat et réserver jusqu’au dernier moment.

Découper les légumes du moment (ici, fenouil, poireau, potimarron) finement, les faire cuire dans un wok avec un filet d’huile d’olive (pas d’huile de sésame pour la cuisson, très mauvais pour la santé) et à couvert, ne pas saler, vous salerez avec du tamari lors du service.

 Au moment de servir, poêler les pavés à feu assez fort (attention toutefois à ne pas brûler les épices et le thon), et les cuire des deux côtés selon votre goût (nous le préférons bleu).

Disposer les légumes dans les assiettes, couper les pavés en deux dans la diagonale pour servir et proposer du tamari pour saler si besoin est.

DSC_1275b

 

Et pour le dessert, de belles oranges (puisque c’est la pleine saison), pochées dans un sirop d’épices.

Pour deux personnes, prévoir 3 oranges.

Retirer les zestes d’orange (bio) et les faire sécher (sauf une large lanière) pour en faire des infusions, des sucres parfumés, pour incorporer dans des gâteaux, ….

Presser une orange et lever les suprêmes des deux autres.

Dans une casserole, mettre le jus, la lanière d’orange, deux badianes, 1 bâton de cannelle, un peu de miel d’accacia et porter à ébullition. Faire réduire 5 minutes environ.

Plonger les suprêmes dans ce jus et réserver.

Servir à température ambiante.

 

 

 La phrase du jour :

« Voir, entendre, aimer. La vie est un cadeau dont je défais les ficelles chaque matin, au réveil. »

Christian Bobin

 

 

3 Commentaires

Répondre à ManueB X