Balades Bavardages Coups de coeur Pays, régions Provence Thèmes

la fête des plantes à Fréjus et qqs chiffres pour changer

 

 

 

la fête des plantes à Fréjus et qqs chiffres pour changerla fête des plantes à Fréjus et qqs chiffres pour changer

Juste quelques photos pour rappeler combien cette fête des plantes organisée dans le parc de la Villa Aurélienne à Fréjus est chouette, une soixantaine d’exposants, des animations florales gratuites pour les enfants organisées par Interflora.

Nous en avons rapporté des merveilles : un fraisier à fleurs fushia qui devrait donner des fraises en grappes, de la déco de jardin que j’adore et qui va si bien dans mon pt jardin en fer recyclé et équitable (Arrosoir et Persil), des plants achetés à Semailles 83,….

Semailles 83 est une boutique d’économie solidaire qui vise à réinsérer des gens par le travail.

Ils produisent des plants (via Kokopelli cette association qui vise le maintien de la bio diversité au travers de semences oubliées) et aussi un merveilleux travail sur les cannes de Provence (panneaux en cannes non fendues, objets de tous les jours et de décoration, …).

Cette ferme, la Ferme des Escalamandes, est située dans les étangs de Villepey, avant l’entrée à la plage privée L’Estel Plage. Leur tel  : 04 94 81 11 62

la fête des plantes à Fréjus et qqs chiffres pour changer

la fête des plantes à Fréjus et qqs chiffres pour changer

Vues de la Villa aurélienne et de l’intérieur décoré par Interflora.

la fête des plantes à Fréjus et qqs chiffres pour changer

la fête des plantes à Fréjus et qqs chiffres pour changerla fête des plantes à Fréjus et qqs chiffres pour changer

Et puis pas de phrase du jour mais j’ai envie de vous dire que je suis atterrée : oui, atterrée !

J’ai reçu le dernier Pomme d’Api d’Ysé et dans le carnet réservé aux parents, l’association Angenius, via Thangh Nghiem, y explique très bien pourquoi il est urgent d’adopter des compotements écologiques en famille.

 

Je vous donne seulement qqs chiffres :

 

2000km :

c’est le trajet parcouru par les aliments qui constituent le repas moyen français.

 

9000km :

c’est le trajet parcouru par les matières premières nécessaires à la fabrication d’un yaourt à la fraise.

 

2400l d’eau :

c’est ce qu’il faut pour fabriquer un hamburger (soit 16 jours de consommation d’eau d’un Français !).

 

15000l d’eau :

c’est ce qu’il faut pour fabriquer un kg de boeuf !!!!

5 Commentaires

  • Assez effrayant ! Tu as raison, il faut raccourcir les circuits de distribution, priorité à l’achat en direct ou au primeur qui vend des légumes et fruits de pays, avec un peu de chance, ça ne vient pas de trop loin, mieux presque pour l’écologie que d’acheter du bio espagnol !
    Le w-end dernier c’était aussi la fête des plantes (« plantes rares et jarddin naturel »)près de chez moi : plants bio pour la plupart… et beaucoup de conscience avec Kokopelli, Fruits oubliés, un certains nombre d’assocations de ce genre…

  • Après de si belles photos tu me files un coup de cafard ……… pas juste !
    Il ne reste plus qu’à faire un régime draconien, avec tout ce que je lis et j’entends on ne sait plus quoi manger …..Dis tu feras bien faire quelques kms à tes verrines dimanche, hein ??? ;o))
    Bises

  • compotements ? ;o) bref on mange plus rien…si on trie les déchets et produits d’entretien écolo c déjà pas mal non ? et puis j’aime po les yaourts :o) bizzzz

Laisser un commentaire