Asie Nouilles, pâtes, riz, ... Plats Salé

Riz à l’indonésienne

Hier soir, je n’avais rien envie de préparer, mais quelques bouches à nourrir, et des germes de soja à utiliser.

Je suis donc allée sur le site Marmiton Marmiton (clic) et je me suis décidée pour le riz à l’indonesienne.

Bien que n’ayant jamais été là-bas, j’aime beaucoup la cuisine thailandaise. Cette recette me rappelle un peu le Pad Thai que j’adore.

Ma cop’s Steph (cop’s de toujours, 30 ans d’amitié, marraine de « Majuscule », ma petite fille, Ysé, appelée ainsi depuis que « Minuscule » alias Anaé a fait son apparition il y a deux mois de ça) y va en vacances dans une semaine.

Je vous donne ici la recette telle que donnée par le site :

Préparation : 20 mn
Cuisson : 12 mn

Ingrédients (pour 4 personnes) :

– 2 blancs de poulet
– 150 g de crevettes décortiquées
– 150 g de germes de soja
– 2 oignons
– 2 gousses d’ail
– 2 oeufs
– 200 g de riz basmati
– 4 cuillères à soupe d’huile
– 1 peu de piment (en poudre)
– 2 cuillères à soupe de sauce soja

Préparation :

Faire cuire le riz.
Emincer oignons et ail.
Couper finement les blancs de poulet.
Faire une omelette et la couper en fines tranches.

Verser l’huile dans une sauteuse (ou wok).
Ajouter oignons, ail, poulet, germes de soja.
Faire frire (3 mn).

Ajouter le riz, puis les crevettes (juste pour les réchauffer).
Arroser de sauce soja et mettre un peu de piment.

Mettre dans un plat et sur le dessus, poser l’omelette.

 

Personnellement, j’ai procédé un peu différement :

J’ai fait cuire le riz à la vapeur comme l’indique Marie, dans son blog, Avis aux gourmands (clic)

Ca marche très bien, merci Marie !

Pour 200g de riz basmati, et 30 cl d’eau : On démarre la cuisson à froid dans une casserole. On couvre et porte à ébullition 1 min, puis on laisse 10 min à feu doux et enfin 10 min hors du feu.

Ensuite dans un wok, j’ai fait revenir une poignée d’oignons surgelés et ail (surgelé aussi car je suis une fan de ce qui me facilite la vie !), j’ai aussi mis du gingembre, mais je ne vous le conseille pas : « ce n’est pas son centre » comme dirait ma mère, ce qui signifie, que cela n’apporte rien, voire dénature la chose.

Ensuite j’ai cassé les oeufs dans le wok et battu pour les brouiller, puis les germes de soja et enfin riz et deux boîtes de crevettes (pas de poulet), et sauce soja.

C’était vraiment bon, plus facile à faire que le pas thaie car demandant moins d’ingrédients (notamment pour la sauce).

A garder et à refaire donc !

 

Comme vous pouvez le voir, et  en fait, comme vous pouvez ne pas le voir, il n’y a pas de photo, c’est triste, je sais !

Mais je n’ai pas d’appareil photo numérique donc je ne peux pas illustrer mon propos. Ca viendra.

J’ai juste un bon argentique avec lequel, j’ai fait de supers photos de plats, mais comme je n’ai pas de scanner…ça viendra.

Donc, bientôt nous aurons des images afin de rendre tout ceci plus appétissant !

 

A bientôt.

Laisser un commentaire