Friesen kandis pour le thé

/, Europe du Nord, Hiver, Noël/Friesen kandis pour le thé

Connaissez-vous les friesen kandis ou les rum kandis ? Ce sirop de rhum et d’épices qui transforme n’importe quel thé en délice réconfortant…

 

friezen kandies

 

La première fois que j’ai goûté ces petites choses, c’était quand je travaillais à Paris au George V. Gwenny nous avait invitées, Sandra et moi, peu avant Noël, à boire le thé dans son petit appartement rive gauche.

Deux pièces en enfilades, assez peu pratiques, une grande verrière sur un côté, aucune ouverture de l’autre. Grâce à toutes sortes de bougies disposées ça et là dans la pièce, Gwenny avait transformé cet appartement en un endroit merveilleux où la magie d’un thé de Noël pouvait opérer.

Un kouglof tout droit venu d’Allemagne (le pays d’origine de Gwenny et de Sandra), un mélange de thés verts : vanille et earl grey fait par Gwenny (et que je fais depuis également) et du rumkandis pour parfumer encore plus le thé.

Le Rumkandis ou friesenkandis est à priori une tradition de la mer Baltique. C’est un sirop obtenu par la macération d’un alcool, le rhum pour moi, avec des épices et du sucre candi. On laisse le tout quelques temps, jusqu’à ce que le sucre ait quasiment fondu, puis, on utilise ce sirop pour parfumer le thé. Cela ajoute un peu de sucre, c’est certain, mais quel parfum !

Certains rajoutent alors de nouveau des sucres candi pour pouvoir plus sucrer le thé, je ne le fais jamais, je trouve que c’est déjà bien assez sucré ainsi.

Mais je me répète, je vous ai déjà parlé de cela il y a un an ou deux.

Mon père m’a expliqué, après avoir goûté à un thé parfumé ainsi, que quand il était à l’armée, jeune garçon, on leur apportait parfois du thé sucré au rhum pour les réchauffer quand ils montaient la garde sur le port de l’Estaque, les soirs d’hiver quand le Mistral se lève…

 

Pour les épices, franchement, mettez ce que vous aimez et ce que vous avez sous la main, je vous donne une liste un peu comme une liste de Prévert :

vanille, badiane, fève tonka, casse de cannelle, cannelle, zestes d’orange ou de citron séchés, cardamome, poivre, baies roses, anis vert ou fenouil, … mais pourquoi pas rose, fleur d’oranger, …

 

Friesen kandis pour le thé

 

 

Je complète avec du sucre candi brun jusqu’en haut des bocaux (on peut utiliser du blanc).

 

Friesen kandis pour le thé

 

Et je verse du rhum à hauteur. J’utilise du rhum brun ou du rhum arrangé que j’ai toujours dans la cuisine pour la pâtisserie.

 

Friesen kandis pour le thé

 

On ferme et on laisse le temps agir jusqu’à ce que les sucres aient fondu.

Alors, bien sûr, c’est un peu tard pour que les friesenkandis soient prêts pour Noël, mais vous pouvez toujours les préparer, les offrir et pour la fin de l’hiver, ils devraient déjà être prêts à utiliser.

 

Friesen kandis
Temps de préparation
5 min
 
Type de plat: Boissons
Portions: 12
Ingrédients
  • 1 badiane
  • 1/4 bâton cannelle ou casse de cannelle
  • 3 gousses de cardamome verte ouvertes
  • 1/5 gousse de vanille
  • 1 lanière zeste orange séché
  • 1 lanière zeste citron séché
  • 1 poivre long
  • 1 morceau de gingembre confit
  • QS sucre candi brun
  • QS rhum brun
Instructions
  1. Dans un bocal propre, déposez les épices.

  2. Ajoutez le sucre candi afin de remplir le bocal.

  3. Recouvrez de rhum et fermez.

  4. Laissez macérer quelques semaines jusqu'à ce que les sucres aient fondu.

Notes

Les épices sont indiqués à titre indicatif, amusez-vous à en changer en fonction de vos goûts.

Ce sirop d'épices, une fois obtenu, sert à parfumer et à sucrer le thé. Une cuillerée à café suffit largement à mon sens, mais, encore une fois, à vous de voir !

 

 

 

Friesen kandis pour le thé

 

 

A bientôt,

Vanessa

 

 

Friesen kandis pour le thé

2018-03-13T18:28:41+00:00 21 décembre 2017|

A propos de l'auteur:

Je suis entrée dans la vie professionnelle par l'hôtellerie, j'ai travaillé dans des maisons familialles, puis je suis entrée au Ritz à Paris à la réception. J'ai été, à l'époque, la première femme à travailler à la réception de ce magnifique palace parisien. Lauréate du Trophée David Campbell, j'ai été promue Chef de Brigade. Puis, je suis allée au George V (racheté par Four Seasons) pour la pré-ouverture et l'ouverture de ce palace. J'y suis restée 2 ans au poste d'assistant de Direction à la Réception et d'Adjointe au Chef de Réception. J'ai ensuite quitté Paris pour me rapprocher de ma famille et j'ai accepté un poste de Chef de Réception chez Pierre et Vacances dans le Lubéron (600 appartements, 1 hôtel, des mas et bastides). Après la naissance de mes filles, je me suis laissée aller à mes deux passions, la photo et la cuisine. Puis, les choses ont évolué et sont devenues plus professionnelles, et je suis dorénavant photographe, auteur et styliste culinaire. Je tiens ce blog de cuisine qui présente plus de 1000 recettes, je travaille avec divers sites internet et magazines, des sociétés de l'agroalimentaire, des restaurateurs, j'ai eu le plaisir d'écrire 4 livres et je donne quelquefois des cours de cuisine avec un maximum de produits bio et locaux issus de l'agriculture raisonnée. N'hésitez pas à me contacter, je serai ravie de travailler avec vous !

2 Commentaires

  1. ManueB 22 décembre 2017 à 7 h 24 min ␣- Répondre

    j’ai du sucre candis dans mon placard, belle recette simple et si parfumée !

    manue 🙂

Laisser un commentaire