Entremets, crèmes Moyen Orient Pays, régions Sucré Verrines

Mouhalabieh à la fleur d'oranger et à la rose (sans laitage)

Moulhabi à la rose et à la fleur d'oranger (sans laitage) - Rose and Orange blossom Moullahbi (dairy free) - Vanessa Romano - photographe et styliste culinaire (1)

 

 

Il y a tellement de façon d’écrire ce délicieux dessert qu’on en perd un peu son latin !

Enfin, quoi qu’il en soit, que vous l’appeliez Moulhabi’, Mouhalabia, ou différemment encore, c’est un dessert moyen oriental délicieux qui se prépare classiquement avec du lait entier comme ici.

 

Je l’ai préparé pour apporter chez des amies qui nous ont reçus autour d’un tajine de keftas, un délice !

J’ai modifié la recette, d’une part, pour la rendre sans laitage, d’autres part, je voulais essayer un autre sirop car l’Homme n’apprécie pas trop ce qui est trop floral …gustativement parlant j’entends !

 

 

Donc, pour 7 convives, 

 

pour la crème : 

400ml de lait de coco le plus naturel possible

500ml de lait de soja (pas trop fort en goût)

125g d’un mélange de farine de riz complet et fécule de pomme de terre (simplement parce que je n’avais plus assez de fécule)

100g de sucre blond

un peu de miel d’oranger (au goût)

1cs d’eau de fleur d’oranger naturelle ou encore hydrolat de fleur d’oranger, celle-là pour ma part 

 

Pour le sirop : 

le zeste d’une orange bio râpé très finement

le jus de cette orange

un peu de miel d’oranger

3cs d’eau de fleur d’oranger

3cs d’eau de rose

 

Dans une casserole, mettre tous les ingrédients de la crème (sauf l’eau de fleur d’oranger), fouetter, goûter et ajuster en miel.

Porter à ébullition en mélangeant sans cesse un peu comme une crème anglaise.

Quand la préparation est bien épaissie, retirer du feu et continuer de tourner pendant deux ou 3 minutes (pour ne pas que ça attache au fond).

Verser l’eau de fleur d’oranger et laisser tiédir.

Pendant ce temps, mettre les ingrédients de la sauce (sauf les hydrolats) dans une autre casserole, et porter à ébullition. Laisser réduire un peu (1/3 env), quand c’est tiède, ajouter les hydrolats. Réserver.

Avant que la crème ne fige, la répartir dans des verres ou autres contenants et mettre au frais.

Au moment de servir, concasser des pistaches et en parsemer un peu sur les crèmes.

Proposer la sauce dans un carafon afin que chacun puisse doser.

 

 

 

 

Le haïku du jour :

« Comme si rien n’avait eu lieu
la corneille
et le saule »


Kobayashi Issa 

 

 

 

3 Commentaires

Laisser un commentaire