La Laponie suédoise en automne, Piteå

Après le super bon repas de la veille et une bonne nuit de sommeil à Stiftsgården, le deuxième jour de ce voyage en Laponie suédoise nous conduit dans la région de Piteå, ville portuaire où on peut trouver une ou des usines de papier.

 

Le café de Svedjan ost

Café de Svedjan Ost

 

Mais avant de replonger dans la ville, nous avons passé notre première partie de journée dans deux fermes.

La première est une ferme où on produit du fromage, un des plus réputés de Suède, le fromage de Svedjan ost. La ferme est située au bord d’un lac et les vaches paissent tranquillement dans les prés alentours.

 


Une tome de Svedjan Ost

Café de Svedjan Ost

 

Leur lait est transformé en tomes ou en bleus, selon bien sûr, des procédés très finement mis au point (après des stages en France) et sans cesse questionnés d’ailleurs pour obtenir le meilleur des fromages. La moindre variation d’humidité, de pH ou autre fait que le fromage sera commercialisé ou pas… cette exigence a conduit ces fromages à être servis au dîner du Nobel !

Johanna et Pär ont fait le pari de s’installer en pleine campagne et de tenter l’expérience de faire des fromages… pari gagné semble-t-il !

 

La cave d'affinage de Svedjan Ost

Cave d’affinage Svedjan Ost

 

 

Etiquettes du fromage Svedjan OstEtiquettes en attente de fromages ! Svedjan Ost

 

 

Ils leur tient également à coeur de créer un lien entre les habitants du village et ont donc créé leur propre salle de théâtre dans une de leur grange qui a un beau succès et fait souvent salle comble. Au bar, ils servent leurs fromages et d’autres choses simples à grignoter, ils fabriquent leur propre pain et ont lancé un petit café cet été. Comme dit Johanna :  » Il faut comprendre que ce n’est pas un café habituel et que si un animal a besoin d’aide, il passera toujours avant le café du client… «  mais quand on a fait la route pour aller leur rendre visite et qu’on est face à un si beau paysage, je pense qu’on a le temps d’attendre un peu pour un café !

 

Le perron du Svedjan Ost café

Bienvenue !

 

Après la visite du lieu de production, des caves (dont celle d’affinage qui est refroidie par géothermie), un fikka nous attendait dans le café avec un bon feu de cheminée bienvenu par ce temps pluvieux (qui ravissait nos hôtes car l’été a été particulièrement sec et chaud cette année).

 

Feu pour pause fikka à Svedjan Ost

Fikka au café Svedjan Ost

 

Tome de chez Svedjan Ost

Tome de Svedjan Ost

 

Thé, café, miel et sirops de baies, lait frais de la ferme (bien sûr), un peu de pain, du fromage (la tome… un délice), des crackers et du beurre et puis, une sorte de yaourt mais qui n’en est pas un. En fait, ils laissent le lait dans la cuisine et il est ensemencé par les bactéries présentes dans l’air (pas forcément celles autorisées pour le yaourt) et le lendemain matin, ça donne un yaourt un peu gluant, entre le yaourt et la panna cotta, pas acide qui se mange généralement avec des morceaux de crackers dedans… j’ai bien aimé avec un peu de miel. Son nom peut être soit hemfil ou långfil.

 

Yaourt chez Svedjan Ost

Johanna sert le hemfil

 

 

Je ne sais pas si vous avez remarqué sur les photos, mais j’ai adoré ces petits bouquets de fleurs de trèfle… simplement ramassés dans les champs autour… une idée simple et délicate !

 

Bouquet de trèfles à Svedjan Ost

 

 

C’est avec regret que nous les avons laissés au bord de leur lac si beau et de leur passion pour le bien-faire !

 

Les propriétaires de Svedjan Ost

Johanna et Pär, propriétaires de Svedjan Ost

 

 

Plus tard, toujours dans le même comté, c’est dans une autre ferme, Stormyrberget, que nous sommes arrivés, une ferme d’élevage de brebis, mais qui cultive aussi de l’orge, potager, des chevaux, des gîtes, des chambres d’hôtes, une table d’hôte et une magnifique boutique rurale dans une maison du 18ème siècle ! Rien que ça !

 

Le jour de l’ouverture de la boutique, une simple annonce sur la page Fb ou Insta et ils ont été littéralement envahis par les visiteurs et les clients ! On peut se marier aussi dans cette ferme, une grange est destinée aux joyeux évènements !

 

Le jardin de Stormyrberget

 

 

Arrivés donc, et un repas simple et savoureux cuisiné par Caroline nous attendait : sur la table dressée, un bouquet de fleurs, du pain plat, du beurre, de la sauce aux airelles et un jus de cassis ou de myrtille…ensuite des boulettes de viande de brebis, des légumes de la ferme : pommes de terre rôties, carottes et betteraves, blettes, fenouils et oignons…

 

La Laponie suédoise en automne, Piteå

 

… un gâteau au chocolat et glace maison accompagné d’un coulis d’argousier… du café (forcément, les Suédois boivent énormément de café) ou du thé (pour les non Suédois)…

 

Gâteau au chocolat et coulis d'argousier

 

 

Après le déjeuner, visite des gîtes autour et de la boutique créée et tenue par Mari. Mari et sa famille sont arrivés depuis peu de temps dans la ferme, elle a eu un coup de coeur pour cet endroit et a demandé à Caroline si ils pouvaient s’installer ici … Banco ! Caroline et son mari étaient ravis d’avoir de nouveaux voisins.

 

Salon du gîte de Stormyrberget

Salon du gîte de Stormyberget

 

Cuisine du gîte de Stomyrberget

Cuisine du gîte de Stormyrberget

 

Depuis, Mari a donc installé cette boutique, improbable au milieu de la campagne, 20 minutes de la première ville… et ça marche ! En plus des légumes, de la viande et de tous les produits de la ferme, elle vend des objets déco, de la serviette ou de l’éponge à des petits meubles ... la boutique est ravissante, on a envie de s’y installer et de ne plus en bouger, de tout toucher, de tout acheter… En plus, de tout ça, elle et son mari sont en train de créer une serre pour y faire pousser des variétés « tropicales pour la Laponie » comme du basilic, de la vigne, …. et sans doute pour y proposer un salon de thé ou même un lieu pour y dormir !

 

 

Boutique de Stormyrberget :

 

La Laponie suédoise en automne, Piteå

 

 

Boutique de Stormyrberget

 

 

détail de la décoration boutique de Stormyrberget

 

 

Fauteuil boutique de Stormyrberget

 

 

Vous voulez que je vous dise ? Tant de projets et d’énergie dans une ferme, au milieu de nulle part… et qui rencontrent un beau succès… je trouve ça formidable ! On se dit alors que tout est possible ou presque non ?

 

 

maison rouge stormyrberget

Stormyrberget

 

 

Il était déjà l’heure de se dire au revoir, à bientôt peut-être .. qui sait ?

 

 

 

Chevaux à Stormyrberget

Les chevaux de Stormyrberget

 

 

Un petit tour de voiture et puis, check in dans le très moderne et très réussi hôtel Kust à Pitea, chambre vue mer…

 

chambre du Kust hôtel Pitea Table hôtel Kust

Bar du Kust hôtel Pitea Brasserie Kust Hôtel Pitea

 

Et départ pour un cours de cuisine dans une brasserie artisanale, Angbryggeriet, où nous avons préparé notre dîner du soir (enfin une partie…) : au programme, certains ont fait la crème anglaise pour la glace du soir, d’autres, la purée de céleri tellement beurrée et crémée (et tellement bonne !) que je crois qu’on peut facilement l’appeler purée de beurre et crème au céleri… et des saucisses d’élan ! Oui, Sarah (NYC), Yvonne (Hollande) et moi, nous y sommes collées avec l’aide du chef.. forcément !

C’est forcément pas simple à faire des saucisses, un coup de main à prendre pour utiliser le boyau, le remplir.. ni trop, ni trop peu… humidifier ses mains de façon à ne pas l’abîmer…faire en sorte que la saucisse soit régulière, puis, la tourner pour la séparer en petites saucisses, ….. La recette ? Super simple : 50% viande d’élan hachée et 50% viande de porc hachée également, sel, poivre… pas d’herbes, pas d’épices… basique.

saucisse d'élan faite à Angbryggeriet Le chef de Angbryggeriet

 

Salle de la brasserie Angbryggeriet

 

 

Puis, on a filé pour goûter des bières artisanales dans une autre brasserie, Pite Bryggerie (pas moi, mais à l’odeur, certaines sentaient super bon, je n’avais jamais pris le temps de sentir une bière, comme on le ferait pour un vin, c’est très intéressant aussi).

Brasserie qui s’est installée dans une ancienne « cave à pommes de terre » (et le verrier s’est installé dans l’ancienne brasserie à côté !!??)… L’endroit est chouette, en briquettes rouges.. le process’ pour fabriquer les bières est toujours intéressant et la bière qui a le plus eu de succès (je crois bien) est une bière brune qui a fermenté avec du lait (!!??), oui, du lait et il paraît qu’elle a des arômes presque caramélisés, un peu beurrés…, son nom est la Silver Stout, c’est la deuxième en partant de la droite sur la photo ci-dessous :

 

Bières artisanales à Pitea

 

Saviez-vous que la vente d’alcool est très très strictement règlementée en Suède ? Vous pouvez acheter de l’alcool seulement après 20 ans et uniquement dans un réseau de magasins d’état, System Bolaget.

Dans ces magasins, ouverts en semaine jusqu’à 18H et le samedi de 10 à 14h seulement, l’alcool est  plus cher qu’ailleurs en Europe, ce dans le but de dissuader les gens de boire bien sûr. Et au volant, c’est tolérance 0 ! A la fin du 19ème siècle, la Suède a pris ces mesures drastiques afin de mettre fin à de gros problèmes d’alcoolisme et elles perdurent depuis (ça doit être aussi sacrément rentable pour l’état !).

Ce qui fait que si j’avais voulu acheter de la bière à Pite Bryggerie, j’aurais dû aller sur le site du magasin d’état, commander les bières souhaitées et je les aurais récupérées dans un de ces magasins quelques jours plus tard ! Un peu compliqué mais bon…

 

Brasserie artisanale à Pitea

 

Ils sont autorisés à faire goûter leurs bières mais pas à ce que vous en consommiez sur place, sauf dans le cas de fêtes d’entreprises ou de mariages où la brasserie est réservée entièrement, un traiteur s’occupe de la nourriture et vous avez une liste à jour des invités ! En effet, la police peut débarquer et pointer chaque personne présente afin de s’assurer que tout est bien en règle !

 

Forcément, venant de France, c’est un peu ahurissant ! Mais bon, ça a fonctionné pour diminuer l’alcoolisme en Suède.

 

A côté de cet endroit qui est au bord de l’eau, il y a un ancien hôpital psychiatrique reconverti en centre d’affaires, restaurants, ….. Le bâtiment qui est très très grand est très beau… mais ça fait un peu froid dans le dos quand on pense à tout ce qui pouvait se passer dans ces lieux avant….

 

 

Retour à notre dîner à Angbryggeriet… parce que c’est pas tout, il faut bien manger !

 

Au menu, des pancakes au saumon fumé et roe (caviar suédois) :

 

Pancakes au saumon fumé à Angbryggeriet

 

 

Puis, une assiette où l’élan est décliné en trois cuissons : l’épaule cuite 12 heures, en rôti et en saucisse (celle que nous avions préparée !), purée de céleri (un régal ce truc, ce n’est plus une purée, c’est presque un dessert !), et puis, des jeunes pousses, des airelles (bien sûr).

La viande d’élan est un peu farineuse, en tout cas moins fine que celle de renne. Ma préférence va à la cuisson longue et aux autres préparations que l’on peut en faire : saucisses, saucissons, viande séchée (comme une coppa), …. 

 

épaule confite, rôti et saucisse d'élan

 

 

Je reviens sur cette histoire d’alcool et de tolérance zéro au volant pour dire que, de ce fait, les restaurants et les bars proposent des boissons qui ne sont pas de l’eau mais des jus de fruits, souvent des baies, avec aucun sucre ajouté afin d’accompagner les plats ou des eaux infusées de fruits et de plantes, … dans le restaurant d’hier soir, nous avions une sélection de vins pour accompagner le repas et les 3 personnes qui ne buvaient pas d’alcool avaient également une sélection de boissons pensées pour accompagner les plats qui nous étaient servis.

Et franchement, je trouve que c’est une excellente idée ! J’ai pensé, sur le moment, que je me sentirais moins « punie » si en lieu et place d’eau (qui est tout de même ma boisson préférée tout au long de mes journées), on me proposait une eau infusée gingembre-passion ou quelque-chose qui avait été pensé pour le plat mais sans alcool (et pas sucré… ce ne sont pas des sodas !).

 

Voilà, parenthèse refermée…le dessert était une glace vanille avec un peu de glace à la plaquebière (cloudberry) et au piment qui était très très peu sucré, très pimenté… je n’ai pas apprécié.

 

 

Ainsi s’achève une nouvelle journée chargée en visites, découvertes humaines et culinaires, mais humaines surtout qui a filé à la vitesse de l’éclair !

 

Et si, ça vous amuse de découvrir la suite de ce voyage, rendez-vous la semaine prochaine, même endroit (pas forcément à la même heure d’ailleurs !!) ! 

 

 

Un chemin dans les bois en Suède

 

 

 

A bientôt,

Vanessa

 

 

La Laponie suédoise en automne, Piteå

2018-10-01T12:40:39+00:00 28 septembre 2018|

A propos de l'auteur:

Je suis entrée dans la vie professionnelle par l'hôtellerie, j'ai travaillé dans des maisons familialles, puis je suis entrée au Ritz à Paris à la réception. J'ai été, à l'époque, la première femme à travailler à la réception de ce magnifique palace parisien. Lauréate du Trophée David Campbell, j'ai été promue Chef de Brigade. Puis, je suis allée au George V (racheté par Four Seasons) pour la pré-ouverture et l'ouverture de ce palace. J'y suis restée 2 ans au poste d'assistant de Direction à la Réception et d'Adjointe au Chef de Réception. J'ai ensuite quitté Paris pour me rapprocher de ma famille et j'ai accepté un poste de Chef de Réception chez Pierre et Vacances dans le Lubéron (600 appartements, 1 hôtel, des mas et bastides). Après la naissance de mes filles, je me suis laissée aller à mes deux passions, la photo et la cuisine. Puis, les choses ont évolué et sont devenues plus professionnelles, et je suis dorénavant photographe, auteur et styliste culinaire. Je tiens ce blog de cuisine qui présente plus de 1000 recettes, je travaille avec divers sites internet et magazines, des sociétés de l'agroalimentaire, des restaurateurs, j'ai eu le plaisir d'écrire 4 livres et je donne quelquefois des cours de cuisine avec un maximum de produits bio et locaux issus de l'agriculture raisonnée. N'hésitez pas à me contacter, je serai ravie de travailler avec vous !

2 Commentaires

  1. BARTOLOMEI 29 septembre 2018 à 11 h 08 min ␣- Répondre

    Super reportage ! Tu nous fait voyager et rêver, merci beaucoup Vanessa ! Marrou

    • vanessa romano 29 septembre 2018 à 11 h 52 min ␣- Répondre

      Merci pour ton gentil commentaire ! J’ai vraiment adoré y passer ces quelques jours, c’est un très beau pays, tout à la fois moderne mais avec des traditions très fortes, et on y mange super bien !!
      Je t’embrasse !

Laisser un commentaire