Balades Coups de coeur Restaurants, salons de thé

Oh mon païs ! Oh Toulouse !

Oh mon païs ! Oh Toulouse !

 

A la fin des vacances, un petit goût de revenez y !

Un merveilleux w’end avec l’Homme et les filles chez Stifoule, Boubou et Zoé.

W’end qui a commencé par une ballade au jardin Japonais, une merveille. On peut y pique niquer, zenitude assurée.

 

Oh mon païs ! Oh Toulouse !

 

De plus, le temps couvert faisait ressortir les verts et les gris des cailloux (un joli jardin zen râtissé, pas de photo car Canalblog refuse cette photo !!!??? allez savoir pourquoi…).

 

Oh mon païs ! Oh Toulouse !

Oh mon païs ! Oh Toulouse !

 

Et puis, en sortant du jardin, le parc qui l’héberge est tout aussi beau :

 

Oh mon païs ! Oh Toulouse !

 

Allez, zou,  direction : l’hypercentre !

Un grand w’end avec les meilleurs amis du Monde et de tout l’Univers, avec des filles super sages pendant les 4 grosses heures de route et tout le w’end, une Zoé très mignonne, un w’end balades toulousaines entrecoupées de pause au square de jeux pour les filles, de goûters dans les salons de thé (heuu, pas que pour les filles, hein ??!!), de déjeuners, de très bons et goûteux dîners à l’appart’ préparés par Boubou (des lasagnes au confit de canard et épinards (home made pasta s’il vous plaît !)), d’un Tariquet que décidément nous aimons bcp, d’un pic nic dans un parc où on peut voir des gens faire du ski nautique en boucle (oui, oui, ils sont accrochés comme sur un tire fesse au ski, mais sur l’eau), des amplettes …de bouffe, de papotages avec Doudouce, décidément, j’aime bcp Toulouse, même si le temps y est incertain et bcp plus frisquet qu’à Fréjus.

Et tant pis pour vous, nous reviendrons !! Vous l’avez bien cherché, fallait pas nous recevoir aussi bien !

Ah tiens, une vue plus habituelle de Toulouse !

 

Oh mon païs ! Oh Toulouse !

 

Les Halles, une merveille ! Faut tout de même comparer un peu les prix (et les fruits et légumes y sont hors de prix !).

J’aime prendre cuisses de canard confites (belles et prix à l’unité, donc, vous ne payez pas le gras au prix de la cuisse) et rillettes et ficellou de canard (sorte de pt saucisson sec qui vaut une fortune mais bon, on y est pas tous les jours) au Poulet Gascon :

 

Oh mon païs ! Oh Toulouse !

 

Et puis, des ficellou de porc noir de Bigorre, et du « figatellu » de porc noir au stand appelé (je vous le donne en mille) : Le Porc Noir de Bigorre ! (photo de gauche ci dessous).

Leurs terrines et jambonneaux (de porc noir de Bigorre, hein, vous suivez !) sont délicieuses, mais il me semble que leurs prix ont augmenté depuis décembre, du coup, niet, même si le jeune fils du patron est charmant (hein, l’Homme ?) !

 

Oh mon païs ! Oh Toulouse !

Oh mon païs ! Oh Toulouse !

 

Et le Phô de Boubou dont j’avais entendu parler avec bcp d’emphase, et qui est à la hauteur de sa réputation (je l’avais un peu réclamé à corps et à cris, ce Phô), que Boubou fait dans les règles de l’art !

 

Oh mon païs ! Oh Toulouse !

 

 

 

 

 

Les adresses que nous avons aimées à Toulouse (sans photo : peux pas tout faire, manger, et photographier !) :

 

Oh mon païs ! Oh Toulouse !

 

 

Le jardin des thés (salon de thé, pâtisseries, hummmm, serveurs zélés et gentils)

Le salon de thé de la Maréchale (produits très originaux, déco très chouette, dame sympa, un gâteau au chocolat et à la violette, et un très bon gâteau à la broche)

Le Pass arômes (un pt restau à des prix très très abordables, la chef en cuisine est aussi la patronne, elle ferme bientôt, foncez y, copieux, goûteux, service aimable, et si vous pouvez, goûtez la purée de vraies pdt du menu enfant…. »non, vraiment Ysé, t’en veux plus, oooh, c’est dommage ! », et chacun d’engloutir la purée des filles après notre plat !)

Ah oui, et l’Homme est amoureux du chocolat qu’on achète à l’Atelier du chocolat de Bayonne (mais à Toulouse, hein), et c’est vrai qu’il est délicieux ou plutôt qu’ils sont délicieux car ils en font de toute sorte, et le présente en bouquets par plaques un peu cassées (bon, c’est pas clair ainsi, mais je mettrai une photo bientôt lors de notre prochaine visite).

Et la dernière fois en décembre, j’ai bp aimé un restau : La cave des Blanchets, et un autre japonais, très chic, où nous avions fait un dîner pantagruélique mais dont je ne me rappelle plus du nom (Doudouce, tu t’en souviens ?).

 

 

 

 

La phrase du jour :

« Ne remettez pas votre bonheur à plus tard, c’est votre vie qui serait remise à  plus tard. »

 

12 Commentaires

  • quel week-end

    j’ai vécu votre week-end en lisant ton récit.
    quel délice. J’aurai adoré les lasagnes de ton amie
    mais j’appréhende le jour où vous viendrez nous voir, je prévoierai 3 jours de RTT avant pour tout préparer!!!mais venez…
    Bisous à tous à bientôt

  • Oh Toulouseu ,j’adore, je connais un peu, les Halles etc…mais pas ce superbe jardin ! je retiens tes adresses pour la prochaine fois, début décembre peut-être ;-)( de la famille dans le Gers)
    Tes photos sont splendides !

  • J’adore votre blog ! merci ! quant à faire des commentaires sur le temps qu’il fait à Toulouse et à comparer à Fréjus, là… je me fâche toute rose (comme la ville) ! Et salon de thé… vous avez raté Bapz, rue de la Bourse. Dépaysement assuré, tout y est english, même l’accent des serveurs et serveuses, même les porcelaines dépareillées… Non, non, je n’ai pas d’actions chez eux mais j’adore !
    Bon, je vous pardonne car vous avez de chouettes recettes et de très belles photos !
    Si vous avez aimé le jardin japonais (que j’aime aussi), ne ratez pas la nouvelle vallée zen, à l’occasion d’une balade, à la bambouseraie de Prafrance à Anduze. Et arrêtez vous pour écouter le chant des bambous dans le vent. (je n’ai pas d’actions là non plus). Ca fait peut être un peu de route depuis Fréjus, mais elle vaut le coup, cette bambouseraie, unique en Europe.
    Je suis Toulouse d’adoption et gardoise de coeur, vous l’avez deviné ?!

Laisser un commentaire