Coups de coeur Pays, régions Provence Restaurants, salons de thé

Paula la Poule et les autres !

DSC_5669b

 

Il y a quelques temps, j’avais proposé à Cris de se faire une pte bouffe avec quelques blogueuses du coin, mélangeant blogueuses culinaires et blogueuses déco (oui, je sais, on est super open comme nanas !) et  puis,  les semaines ont passé, sans que je ne m’en occupe vraiment…jusqu’à ce que Cris propose :

« Jeudi ou Vendredi ? »

« Ok, si tu le prends comme ça, Cris !!….Jeudi ! »

Bref, Jeudi, donc, sur Dragui’, donc, rendez-vous est pris chez sa cop’s qui tient un restau « vachement sympa », Paula la Poule !

J’arrive la première, et en effet, le restau est super plaisant, chaleureux, dans le bas d’une maison de village.

 

DSC_5641bDSC_5643b

 

Je vais vers la cuisine demander la permission de prendre qqs photos et là !

Oh Surprise !  Quand la cuisinière se retourne : Flo !

La Flo de Bandol, la Flo de mes quinze ans !

On tombe dans les bras l’une de l’autre, super émues, et super contentes aussi.

25 ans qu’on ne s’était pas vu ! (Cherchez pas à faire l’addition, ça fait un compte rond !)

Incroyable ! Ca m’a mise en joie toute la journée et encore aujourd’hui !

Bon, j’arrête avec mes points d’exclamation.

Et donc, Flo fait sa cuisine à des prix tout à fait raisonnables (un oeuf cocotte, une soupe du jour, une mousse choc’ caramel, un café, un verre de vin (!) = 17 euros, je vous avais bien dit plus que raisonnable !).

 

 

DSC_5645bDSC_5677b

 

Le mercredi, quand elle en a envie (bon, elle prévient ses clients tout de même, hein), elle reçoit des pitchounets pour un atelier cuisine et un soir par mois environ, il y a un « boeuf’ bouffe » avec music live.

 

DSC_5663b

 

Il faut tout de même que je vous raconte l’histoire du nom du restau’ :

Flo avait un coq en paille, qu’elle avait appelé Paula (car « étant très proche de la nature, elle ne savait pas la différence entre un coq et une poule », dixit elle-même !), et cherchant un nom pour le restau, c’est Paula la Poule qui a remporté les suffrages.

 

DSC_5667b

 

Et pour en revenir avec Cris et notre rencontre, nous étions 5 :   Aurélie, Sandrine, Cécile, Cris et moi.

Cris nous envoie un mail 2 jours avant en disant, ce serait sympa de se faire un petit quelquechose de nos blanches mains…

Oh, le stress !

Car de mes blanches mains, je ne suis pas douée en petits trucs que j’ai fait moi-même et qui ressemblent à autre chose qu’un cadeau de fête des mères en maternelle (et encore, ils se sont drôlement améliorés les cadeaux en maternelle  !).

Donc, mon cerveau, mes blanches mains et moi (on était pas trop de trois) avons réfléchi, pensé, imaginé, râlé, parcouru les allées des magasins de bricolage du coin, et de fil en aiguille, nous avons préparé ces petites bouteilles remplies de Crème de Fraise des Bois et décorées avec de mignons petits coeurs vert clair et d’autres argentés.

 

DSC_5653b

 

Et il s’est avéré que cet échange de cadeaux était des plus sympatique ! Aurélie a préparé du sel au thym et au fenouil, Cris un pot avec des étiquettes pour faire de jolis paquets cadeaux, Sandrine qui fait de la patine sur meuble de façon professionnel (avis aux amateurs !), un photophore, une bougie et un « chèque » ancien et Cécile, des guimauves, un papillon en tissu, un coeur d’argile émaillé et un pot rempli de chanvre (ou de lin, je ne sais plus).

On a papoté comme de bonnes copines, on s’est raconté nos vies, on s’est trouvé un passé commun dans l’hôtellerie parisienne, on s’est promis de se revoir bien vite, bref, on a passé un très bon moment !

 

(Etablissement fermé depuis l’écriture de l’article).

 

DSC_5682b

 

 

 

La phrase du jour :

« Il y a toujours mille soleils à l’envers des nuages. »

Proverbe français

13 Commentaires

Laisser un commentaire