Sucré Automne Fruits Thèmes

Compote prune rhubarbe

Quel jolie association que la Compote prune rhubarbe ! Bien que n’étant pas originaire d’une région où la rhubarbe est très habituelle, je l’aime tout de même énormément. Le mélange de ces deux saveurs est vraiment chouette et accompagnée d’un yaourt de coco et d’un peu de granola, c’est un petit-déjeuner gourmand ou un goûter extra !

recette de Compote prune rhubarbe
Compote prune rhubarbe

Les ingrédients de la compote prune rhubarbe

Ils sont sans surprise :

  • de la rhubarbe
  • des prunes
  • et du miel

La rhubarbe :

Je vous disais en effet que, dans le Sud, on n’est pas très habitué à consommer de la rhubarbe. C’est plutôt une saveur qui vient des Vosges, de Nancy, … une plante qui se plaît à être bien arrosée et qui n’aime pas trop le soleil je crois. En tout cas, tous les plants de rhubarbe que j’ai fait mourir me l’ont laissé entendre…

Et si j’aime la rhubarbe, c’est que, étant enfant, nous allions, Stifouli et moi, dans le jardin de son père ramasser une ou deux tiges de rhubarbe et nous les mangions en les trempant dans du sucre.

On ne pouvait s’empêcher de faire la grimace lors de la première bouchée, mais ensuite, on dévorait notre tige … et notre dose de sucre pour la semaine sans doute !

En fait, si il y avait ce beau plant de rhubarbe dans ce jardin provençal, c‘est que sa mère est originaire des Vosges et elle devait les régaler de dessert à base de rhubarbe.

Et désormais, chaque fois que je vois de la rhubarbe, je nous revois dans le jardin en train de planter nos tiges dans le pot de sucre et de les croquer… Doux souvenirs

Le miel de fleur d’oranger :

Je sucre cette compote car rhubarbe et prunes sont toutes deux plutôt acidulées, donc, le sucre est indispensable.

Vous pouvez utiliser du sucre classique bien sûr, mais pour apporter une note de french riviera à ce dessert un peu septentrional, j’ai décidé d’utiliser du miel de fleur d’oranger. C’est un miel qui est très parfumé, vraiment ! On sent et on goûte pleinement la fleur d’oranger, c’est étonnant.

Il existe également des miels de fleur de citronnier ou de fleur de mandarinier et ils sont incroyables aussi.

Si vous en trouvez, je vous conseille d’essayer.

Mais si vous n’avez pas de miel de fleur d’oranger, je le remplacerai par un miel toutes fleurs ou un miel de printemps ou un miel de garrigue… un miel léger. Je ne tenterai pas un miel de châtaignier, de pin, de thym, de forêt ou de bruyère. Trop puissants ces miels-là pour ce dessert.

Un miel d’acacia oui, bien sûr mais pas certaine qu’un miel de lavande convienne non plus.

photo culinaire de compote prune rhubarbe
Compote prune et rhubarbe

Les prunes :

Plus je cuisine, plus je prends conscience que les ingrédients, les plats, les saveurs sont tellement liées à l’enfance pour moi.

Est-ce parce que je vieillis ou parce que je prends conscience de la douceur de ces moments ? Ou est-ce parce que ma mémoire travaille et s’affûte avec le temps à force de cuisiner, penser cuisine, lire cuisine, ….. ?

Le sel par exemple ! Il suffit que j’ai les doigts pleins de sel pour me souvenir immédiatement des mains de ma grand-mère qui avait souvent les doigts pleins de sel lorsqu’elle cuisinait. Je me souviens du plan de travail de la cuisine en carreaux de Salernes jaunes et je me souviens me demander pourquoi elle ne rinçait pas ses mains et que ça devait être insupportable d’avoir les doigts pleins de sel ainsi.

C’est curieux la mémoire, ça fait des bonds comme un petit animal.

Quoi qu’il en soit, et pour ce qui concerne les prunes, j’aime les Reine-Claude et je crois que c’est tout ! Les Reine-Claude, on les dégustait à la fin du mois d’août à Bandol où il y avait un prunier dans la villa de mes grand-parents.

Ma grand-mère les cueillait et choisissait les meilleures pour nous, les petits enfants. Manger une bonne Reine-Claude me ramène immédiatement sur cette terrasse en dalles de pierre et ciment, aux côtés de ma grand-mère qui nous choyait tant.

Et voyez, en écrivant ce post dont je n’avais pas du tout prévu la tournure et en me laissant emporter par mes émotions, je me dis que tout cela, tous ces souvenirs, c’est de l’amour !

C’est de l’amour à manger, de l’amour à déguster.

C’est de l’amour dont on s’est nourrit, dont on se nourrit et qui nous emplit ou nous remplit, ça dépend.

Ce sont des caresses pour l’éternité, des sourires à n’en plus finir.

Il ne tient qu’à nous de nous souvenir.

Il ne tient qu’à nous de faire en sorte que ce soit éternel.

recette de compote prune rhubarbe

Compote de prune et rhubarbe

Type de plat: Goûter
Cuisine: Française
Temps de préparation: 7 minutes
Temps de cuisson: 10 minutes
Portions: 4 personnes
Une compote toute simple mais très savoureuse. Pour éviter qu’elle soit trop acide, je la sucre après cuisson avec un peu de miel d’oranger. Les trois font vraiment bon ménage.
Imprimer la recette Epingler

Ustensiles

  • Un couteau
  • Une casserole

Ingrédients

  • 400 g prunes
  • 200 g rhubarbe
  • 2-3 c. à soupe miel d'oranger

Instructions

  • Lavez et parez les fruits.
  • Dénoyautez les prunes et coupez-les en deux ou quatre suivant leur taille.
  • Retirez les fils de la rhubarbe, coupez-la en tronçons d'un centimètre.
  • Mettez les fruits dans la casserole avec le miel.
  • Faites cuire à feu doux pendant 10 minutes environ.
  • Goûtez et ajustez en sucre.
  • Servez tiède avec un peu de yaourt de brebis ou de coco et du granola.
Vous avez testé cette recette?Mentionnez @vanessa_romano_photographe ou tagguez là #vanessacuisine sur Instagram!

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Evaluation de la recette