Le Vitaliseur, cuisson à la vapeur douce Noël Thèmes

Recettes à la vapeur douce, décembre 2014

En prévision des fêtes (ou pas d’ailleurs), voici quelques recettes que je me suis amusée à préparer en cuisson à la vapeur douce (Le Vitaliseur).

Je vous propose deux entrées (ou amuse-bouches selon la quantité que vous servirez), mon gros coup de coeur va aux oeufs de caille cocotte à la viande des Grisons et à la truffe…d’une délicatesse extraordinaire.

 

Recettes à la vapeur douce, décembre 2014

 

 

 

 

 Oeufs de caille cocotte festifs 

 

Recettes à la vapeur douce, décembre 2014Recettes à la vapeur douce, décembre 2014

 

 

Puis, un carpaccio de pommes de terre Grenaille et noix de Saint Jacques à la truffe également.

A défaut de truffe, vous pouvez mettre une fine poudre de cèpes séchés, ou encore quelques oeufs de poisson : Caviar, oeufs de hareng, oeufs de poisson volant au wasabi mais je ne tenterai pas les oeufs de truite ou de saumon, trop gros et d’une saveur trop dominante.

Cela dit, une simple huile d’olive fruitée, ou une huile d’olive parfumée à la truffe ou à la mandarine suffira à ce plat.

 

Recettes à la vapeur douce, décembre 2014

 

 

 

Pour la suite, j’ai adoré préparer ce plat riche en couleurs et plutôt esthétique je trouve : un Homard et une julienne de légumes, sauce tandoori.

Je l’ai servi sur un plat réalisé par Katia Chiotti, une artiste potière qui a son atelier dans Fréjus centre.

J’ai beaucoup aimé la rusticité de la matière et de la découpe de ce plat qui contrastent superbement avec un met de fête comme le homard, les couleurs sombres qui font ressortir les couleurs du crustacé et des légumes. Cette artiste reçoit également les enfants pour des cours de poterie. N’hésitez pas, Ysé et Anaé en sont sorties ravies !

 

 

Recettes à la vapeur douce, décembre 2014

 

 

J’aime beaucoup la pintade qui me fait penser de loin à du faisan ou autre gibier à plume, sans le goût fort du gibier justement.

Marinée avec quelques ingrédients japonais et servie avec quelques champignons, elle est vraiment délicieuse et ça change un peu, tout en restant assez classique.

A défaut de la cuire à la vapeur douce, vous pouvez utiliser une cocotte en fonte, et la cuire lentement pendant une ou deux heures :

cuisson sur plaque dans un premier temps pour faire revenir oignons, viande, …, puis au four 100-120°C, à couvert,  pour une ou deux heures. Vous rajouterez les champignons cuits à part dans une poêle 30 minutes avant la fin de la cuisson.

 

 Pintade marinée à la japonaise, portobellos rôtis

 

Recettes à la vapeur douce, décembre 2014

 

 

Et, enfin, une douceur, un pain d’épice à la marmelade d’orange (sans gluten, ni caséine de lait) d’un moelleux confondant.

Je l’ai aimé servi avec quelques kumquats du jardin confits au miel, une boule de glace à la vanille, au café ou à la réglisse ou bien un sorbet mandarine pourra compléter une assiette de dessert de fête.

Et je l’ai adoré au goûter, avec une tasse de thé, près du feu….car, de mon côté, pour Noël, nous ne dérogeons pas aux traditionnels 13 desserts (ici, ici,  ou encore un de mes textes sur cette tradition chez Marie Laure !)

 

 

Recettes à la vapeur douce, décembre 2014

 

 

Je vous souhaite de festifs et joyeux préparatifs de Noël, et à bien vite !

Vanessa

1 Commentaire

Laisser un commentaire