Entrées Japon Pays, régions Salé

Flan de tomate au miso, et algue nori

Ces flans de tomate au miso sont un pur délice ! Les ingrédients de cette recette sont un peu particuliers mais sincèrement, essayez, vous ne devriez pas être déçus ! J’ai apporté ces petits flans chez Michèle notre hôtesse pour la dernière rencontre des Picholines. J’ai hâte de les refaire car j’ai beaucoup aimé !

 

Flan de tomate au miso, et algue nori

 

 

Oui, je sais, la prochaine rencontre de blogueuses est bientôt et j’ai toujours pas fait de compte rendu, mais j’ai une excuse : mon appareil photo tout neuf Pentax K10D est en réparation depuis bientôt un mois !!!

Alors bof, c’est pas pratique, l’Homme m’a prêté le sien, mais les résultats sont moyens (très moyens) et j’ai récupéré mon argentique (ces photos en sont tirées), mais il faut apporter tout ça à développer (ils font ça en une heure !), faut que je perde l’habitude de regarder derrière l’appareil pour vérifier ma photo (j’y arrive pas, je frôle le ridicule d’ailleurs à chercher l’écran à chaque fois et à m’étonner de ne pas le trouver !!).

Donc, Monsieur Pentax, si vous me lisez, svoup, réparez mon joli appareil que je puisse refaire des photos à gogo et de bonne qualité !

Pour en revenir à cette rencontre, je trouve que les filles me regardent d’un drôle d’air quand je sors mes préparations, un air un peu suspicieux d’ailleurs et c’est généralement assorti d’un : « alors t’as mis quoi dedans cette fois ci !!???? ».

J’sais pas si je dois me vexer ou pas en fait  !!

Bon, donc, dans ces petits flans de tomate au miso faits au thermomix (mais vous pouvez les faire en sauteuse ou casserole, et puis mixer), puis cuits au four, j’ai mis pour une vingtaine de photophores (??!!) de 6cm de diamètre environ :

Flan de tomate au miso, et algue nori

Flan de tomate au miso et algue nori

Type de plat: Entree
Cuisine: Japonaise
Temps de préparation: 10 minutes
Temps de cuisson: 1 heure 30 minutes
Portions: 20 amuse-bouches
Ces flans sont un délice, ils sont très savoureux et vont vous permettre de découvrir des produits que, peut-être, vous ne connaissez pas !
Imprimer la recette Epingler

Ustensiles

  • Un couteau
  • Un thermomix
  • Une plaque à four

Ingrédients

Compote de tomate

  • 1.2 kg pulpe de tomate en boîte et en dés
  • 25 cl échalotes hachées
  • QS Sel gris de mer
  • QS Huile d'olive

Finition

  • 1 c. à soupe ketchup
  • 1 c. à café purée d'umé
  • 1 c. à soupe miso d'orge bien noir, corsé et salé
  • 2 c. à soupe tamari sauce soja
  • 5 oeufs
  • 1-2 c. à soupe arrow root ou une autre fécule
  • 1 c. à soupe sirop d'agave

Instructions

Compote de tomate

  • Mettre la pulpe de tomate, les échalotes, du sel et de l'huile dans la cuve du thermomix. Faire compoter le tout une bonne demi heure (90°C, vit 2-3).
  • Si vous n'avez pas de thermomix, faites une compote de tomate avec les mêmes ingrédients dans une sauteuse.

Finition

  • Quand la compote de tomate est prête, ajoutez le miso, la purée d'umé, le tamari, l'arrow root, le sirop d'agave, les oeufs et le ketchup.
  • Mixez finement et goûtez : si c'est pas assez salé, on rajoute un peu de tamari.
  • Si c'est trop acide, un peu de sirop d'agave.
  • Répartir la préparation dans des ramequins huilés et déposez un carré d'algue nori sur le dessus. Et cuire 30-45 min à 100°C, chaleur statique.
Vous avez testé cette recette?Mentionnez @vanessa_romano_photographe ou tagguez là #vanessacuisine sur Instagram!

Alors, c’est pas la peine de cliquer sur version française, car j’écris en français (si si) !

Quand j’ai eu fini d’énumérer mes ingrédients à Hélène, elle a été prise d’un fou rire un peu nerveux, je crois me souvenir et elle a ensuite appelé les autres et m’a fait répéter (si si, tu as fait ça, tu seras fouettée sur place publique !).

 

La purée d’umé va apporter de l’acidité, du sel et du fruité (oui, c’est une purée d’abricots verts japonais saumurés).

Le miso, outre ses bienfaits (minéraux, enzymes, ….), apporte une saveur corsée (genre viandox ou sauce anglaise) et du sel, c’est très goûteux comme produit.

Le tamari est de la sauce soja naturelle, sans sucre ajouté, sans conservateurs, fermenté naturellement ce qui l’a enrichi en le tamari est riche en protéines, en vitamines, surtout celle du groupe B (en particulier la B12), en acides aminés et en oligo-éléments (source ici).

L’arrow root est une fécule comme la maïzena ou la fécule de pomme de terre, elle sert ici à réduire le nombre d’oeufs, d’en faire un plat plus digeste et léger. De plus, elle donne une onctuosité supplémentaire aux flans et crèmes.

Le sirop d’agave sucre un peu afin d’équilibrer les acidités et ne ferait pas monter la glycémie dans le sang.

Et pour les très réfractaires aux produits étranges et aux magasins bio, vous pouvez remplacer le tamari par de la sauce soja (essayez au moins de trouver de la kikkoman), le miso par rien sauf peut être et pour ceux qui connaissent du Marmite (pâte de levures anglaise, on en trouve à Carrefour…si si) ou de la sauce anglaise, l’arrow root par de la maïzena ou fécule de pdt ou de riz, la purée d’umé…par rien, je vois pas en tout cas, peut être un peu de vinaigre de cidre, et le sirop d’agave par du sucre !

 

Flan de tomate au miso, et algue nori

 

 

La phrase du jour :

« L’excès n’est jamais bon dans la vie. Il vaut mieux prendre les choses avec modération. »

14 Commentaires

Laisser un commentaire

Evaluation de la recette