Automne Clafoutis, Crumbles et Gratins Légumes Salé Thèmes Veggie

gratins dauphinois à la courge de Nice et aux cèpes

gratins dauphinois à la courge de Nice et aux cèpes

Cette recette est inspirée d’une autre forcément, une de Michel Biehn (Et mincir de plaisir, mais ne vous fiez pas au titre car il est bourré de bonnes recettes très gourmandes, tout en restant slim).

J’ai fait ces gratins avec une courge de Nice, c’est celle que je préfère avec la butternut même si elle est rare à trouver.

La courge de Nice est une cucurbitacée aux teintes safranées qui illumine, en hiver, les étals des marchés niçois et de ses environs. Riche en vitamines et sels minéraux et pauvre en calories, elle entre dans la composition de nombreux plats salés et sucrés : soupes, gratins, gâteaux, tartes, etc.
Son histoire commence en été quand la production du potager donne à plein et offre une multitude de légumes aux couleurs et aux saveurs variées. Le jardinier niçois prend alors soin “d’oublier” sur un lit de paille quelques courgettes longues de Nice. Les belles alanguies prospèrent, s’allongent, s’arrondissent et finissent par virer à l’orange. Quand la plante jaunit, elles sont cueillies puis stockées à l’abri. Elles se conservent tout l’hiver et font la joie des gourmets curieux et audacieux car elles se prêtent à une grande diversité de préparations culinaires dans la cuisine niçoise. Une des plus célèbrées dans le Comté de Nice est le tian de courge (Lou tian de cougourda) qui connaît de nombreuses variantes.

Source : Cuisine du Comté de Nice

Donc,  tailler cette courge en lamelles de 5 millimètres ou plus.

En disposer une couche dans un plat à gratin, saupoudrer de poudre de cèpes (mixer fortement des cèpes secs), saler légèrement, et mettre un peu de comté râpé, ainsi de suite jusqu’à la fin des ingrédients.

Vider 2 bricks de crème de soja, et cuire 150°C pdt 1 heure pour un gros gratin, la moitié pour des portions individuelles.

A ce propos, je dois dire que je gros gratin était bien plus goûteux que les portions individuelles.

A mi cuisson, enfoncer un peu les légumes afin que la crème se remette par dessus et ne brûle pas, ni ne dessèche.

Allez, à table !!

9 Commentaires

Laisser un commentaire