Pays, régions Plats Provence Salé

Fricot de blettes de ma grand-mère

Aujourd’hui, je vous confie la recette du fricot de blettes de ma grand-mère ! Ma grand-mère cuisinait simplement. Elle n’aimait pas particulièrement cuisiner je crois, comme Baga (sa fille – ma mère), mais elle le faisait bien comme Baga (sa fille – ma mère). Et plusieurs de ses recettes ont marqué nos mémoires.

Elle faisait des fricots… fricot de carotte aux olives dont je vous ai confié la recette l’an passé, fricot de fèves que je vous donnerai bientôt. Elle faisait des beignets de fleurs de courgette plats et  frits dans très peu d’huile… je les fais toujours ainsi. Elle préparait aussi un pâté qui était en fait plus une caillette avec énormément d’épinards dedans, du foie de porc… c’était un régal. Je me souviens aussi de la soupe de moules qu’elle préparait, avec des vermicelles. Ou encore des langoustes à l’américaine qu’elle nous cuisinait pour les fêtes.

Je me souviens aussi de ses doigts plein de sel et du carrelage jaune de la cuisine et surtout de son sourire et de ses yeux, de son odeur parfois… comme quoi, la cuisine et l’amour, c’est un peu la même chose. C’est lié, cuisiner pour les autres ou pour soi-même est un acte d’amour, de bienveillance…

Ce n’est pas seulement donner à manger, c’est nourrir pour aider à grandir et à prendre son envol et être capable à son tour d’aimer, de chérir… et de laisser s’envoler…

 

Fricot de blettes de ma grand-mère

 

Et là, c’est la pleine saison des blettes et il y a quelques années, j’avais acheté 2 bottes de blettes de Nice et je me demandais comment les préparer pour que les filles apprécient. Elles aiment bien la Truccia, mais je voulais changer. Et tout à coup, je me suis souvenue de ce fricot que ma grand-mère préparait.

J’ai commencé à le cuisiner, un peu au pif et le résultat a vraiment été à la hauteur de mes souvenirs ! Divins fricots !

Depuis, je les cuisine souvent ainsi et quand je rentre du marché de la vallée rose avec des blettes, invariablement, Ysé me demande :

« Tu vas faire le fricot de ta grand-mère ? »

« Oui, ma chérie »

« Humm ! »

Comment faire un fricot de blettes ?

Quand je cuisine des blettes, je cuisine uniquement des blettes de Nice ! Ce sont des blettes qui ressemblent plus à des épinards, leurs feuilles sont plus claires, plus lisses et les côtes sont fines et n’ont pas de fils. Vous utilisez les côtes en même temps que les feuilles, vous n’avez pas à les « peler ». C’est très commode. La saveur est peut-être plus douce aussi. J’utilise cette variété de blettes depuis que j’ai vécu à Cagnes sur mer à 10kms de Nice et là-bas, on ne trouve que ça comme blettes. C’est avec cette variété qu’on fait la fameuse tourte de blette nissarde qui est une tourte farcie aux blettes, pommes et raisins secs. C’est un dessert ou un goûter, c’est sucré.

Avec cette variété, il est très facile de préparer les blettes : il faut recouper un peu la tige qui a pu noircir et les laver à grand eau. C’est tout. Une fois lavée, je les conserve, comme la salade, dans un sac plastique propre au frais. Elles ont le mérite de se conserver quelques jours une fois lavées, alors qu’elles se flétrissent plus vite si elles ne l’ont pas été.

Ensuite, je les émince en lanières de 1cm environ dans le sens de la largeur.

Et pour ce fricot, j’utilise :

  • 1 oignon
  • 1-2 gousses d’ail
  • du concentré de tomates
  • du thym
  • de la viande hachée
  • des tomates concassées (fraîches ou en conserve suivant la saison)
  • des blettes
  • du sel
  • de l’huile d’olive

J’émince l’oignon et je presse les gousses d’ail (ou je les émince une fois pelées).

Je fais chauffer de l’huile d’olive dans une cocotte. La cocotte doit être assez grande car les feuilles de blettes crues prennent beaucoup de volume.

Quand l’huile est chaude, je mets l’oignon et l’ail et je fais dorer avec un peu de sel.

J’ajoute ensuite le concentré de tomates (ma grand-mère et mes parents appellent ça du coulis) et je le fais cuire un peu.

Puis, je mets du thym et la viande hachée, je fais cuire à feu assez vif.

J’ajoute les tomates concassées, je sale et je fais cuire encore quelques instants, puis, j’ajoute les blettes émincées, je mélange, je couvre et je fais cuire une vingtaine de minutes.

 

Fricot de blettes de ma grand-mère

Fricot de blettes de ma grand-mère

Type de plat: Plat principal
Cuisine: Provençale
Temps de préparation: 15 minutes
Temps de cuisson: 25 minutes
Portions: 8
Comment cuisiner des blettes selon une recette de ma grand-mère
Imprimer la recette Epingler

Ingrédients

  • 1 oignon
  • 1-2 gousses d'ail
  • 140 g concentré de tomates
  • 1 c. à soupe thym
  • 1 kg viande hachée
  • 1,2 kg tomates concassées en conserve
  • 800 g blettes de Nice
  • QS Sel gris de mer
  • QS huile d'olive

Instructions

  • Pelez ail et oignon. Emincez l'oignon et pressez les gousses d'ail.
  • Faire chauffer 2-3 cuillerées d'huile d'olive dans une grande cocotte.
  • Mettez l'ail et l'oignon dans la cocotte avec un peu de sel et faites-les dorer.
  • Ajoutez le concentré de tomates et faites-le cuire pendant 2 minutes environ en mélangeant sans cesse avec une cuillère en bois.
  • Puis, ajoutez le thym et la viande hachée. Faites cuire à feu assez vif afin de saisir la viande.
  • Ajoutez alors les tomates concassées, salez et faites cuire quelques minutes avant de rajouter les blettes émincées.
  • Mélangez et faites mijoter à couvert pendant 20 minutes environ (à frémissements).
Vous avez testé cette recette?Mentionnez @vanessa_romano_photographe ou tagguez là #vanessacuisine sur Instagram!

Voilà, c’est prêt ! Je sers seul, mais il y a souvent beaucoup de jus, alors, vous pouvez proposer un peu de riz si vous voulez.

11 Commentaires

Laisser un commentaire

Evaluation de la recette