Automne Salé Soupes, Veloutés Thèmes

Soupe à la courge butternut et pomme de terre

Toute simple et pourtant si bonne, cette soupe à la courge butternut et pomme de terre est un régal ! Vraiment ! Déjà, la courge butternut est douce en saveur, mais le fait de rajouter de la pomme de terre accentue encore cette douceur et le crémeux de cette soupe ! 

 

Soupe à la courge butternut et pomme de terre

 

Quels ingrédients pour une soupe butternut – pommes de terre ?

Pour faire une soupe à la courge butternut et pommes de terre, il vous faudra :

  • de la courge butternut
  • des pommes de terre
  • un oignon
  • une gousse d’ail
  • un peu de gingembre frais (mais c’est facultatif)
  • du thym
  • de l’huile d’olive, du beurre ou de la graisse d’oie
  • du sel
  • de l’eau

Du choix de la matière grasse dans une soupe :

Car oui, c’est une vraie question ! Quelle matière grasse mettre dans une soupe ?

En fait, on met peu de matière grasse dans une soupe, on en met un peu pour démarrer la cuisson et faire revenir l’oignon émincé et l’ail avec un peu de sel.

Et selon que l’on met de l’huile d’olive, du beurre ou de la graisse d’oie, la soupe a une saveur totalement différente !

Huile d’olive :

Pour ma part, je mets de l’huile d’olive à 70% du temps ! C’est comme un réflexe … Une ou deux cuillères d’huile d’olive, je fais chauffer et je rajoute l’oignon émincé et l’ail avec du sel. Je fais revenir l’oignon et l’ail jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Je trouve que ça donne vraiment meilleur goût à la soupe plutôt que de mettre tous les légumes à la fois et de lancer la cuisson avec de l’eau. Si vous n’y êtes pas habitués, je vous le conseille vivement !

Ensuite, je rajoute les légumes coupés en morceaux, de l’eau de manière à ce qu’elle affleure les légumes et du sel aux herbes. Ah oui, du thym aussi ! Parfois du curry.

Graisse d’oie ou graisse de canard :

L’hiver, j’utilise volontiers de la graisse d’oie pour démarrer la cuisson de la soupe. Ca donne un sacré bon goût ! C’est très savoureux, très parfumé. J’en mets une cuillerée à soupe dans le fond de la cocotte pour y faire revenir l’ail et l’oignon. J’utilise un pot de graisse d’oie ou de canard par hiver.

Il paraît en plus que la graisse de canard ou d’oie préviendrait les rhumes et les grippes : des études ont été faites sur les habitants du Sud Ouest qui sont moins sujets à ces virus et il a été établi que la consommation de canard gras y serait pour quelque-chose ! Surtout le foie… D’ailleurs, si on y pense, Oscillococc’ , le remède homéopathique contre les virus, est fait à partir de foie et de coeur de canard de Barbarie…

Beurre :

Parfois, mais très rarement, j’utilise du beurre. Ca arrondit vraiment les saveurs. Je me souviens encore d’une soupe légère de poireau que m’avait préparé le chef du restaurant où je faisais un stage qui était particulièrement bonne. Il avait démarré sa soupe avec du beurre et ça faisait la différence.

Comment faire une soupe butternut – pommes de terre ?

C’est encore une fois assez simple.

Vous commencez par éplucher l’oignon et la gousse d’ail, puis, vous les émincez.

Vous faites chauffer de l’huile d’olive ou de la graisse de canard dans un faitout et vous ajoutez l’oignon et l’ail avec du sel.

Vous faites dorer l’oignon, pas brunir, juste dorer.

Pendant ce temps, en surveillant d’un oeil (et du bon !), vous épluchez la courge et les pommes de terre avec un économe. Oui, un économe pour la courge butternut, ça fonctionne super bien ! Essayez ! Vous n’en reviendrez pas !

Vous les découpez en gros morceaux (3cm environ) et vous les ajoutez dans le faitout lorsque l’oignon et l’ail sont dorés.

Vous versez de l’eau jusqu’à ce qu’elle affleure les légumes, voire un peu moins. Vous salez et mettez une cuillerée de thym. Si vous voulez mettre du curry, c’est maintenant également.

Vous couvrez et portez à ébullition.

Puis, vous baissez le feu et maintenez un frémissement pendant 20 minutes environ.

Ensuite, vous mixez avec un mixeur plongeant jusqu’à ce que la soupe soit lisse et crémeuse.

Vous pouvez faire le choix de passer la soupe avec un pied à purée afin de conserver des morceaux. Le résultat sera un peu comme si vous aviez passé la soupe avec un moulin à légumes.

Vous goûtez et vous rectifiez l’assaisonnement.

Vous pouvez servir, la soupe est prête !

Avec quoi servir la soupe ?

A la maison, les filles l’aiment avec du fromage râpé (emmenthal). Je m’y adonne parfois aussi… J’aime quand l’emmenthal fait des gros paquets de fromage fondu sous l’effet de la chaleur de la soupe… Et des fils aussi qu’on n’arrive pas à manger proprement (et oui, c’est mon côté enfant de 6 ans qui ressort…).

Sinon, je sers de la crème fraîche épaisse ou fleurette, tout dépend de ce que j’ai dans le frigo. Le résultat est différent, la crème fraîche épaisse apporte un peu d’acidité qui est bien agréable parfois.

J’aime aussi ajouter de la très bonne huile d’olive douce sur le dessus, ça change vraiment la saveur !

Je propose également du lait de coco. Il adoucit les soupes, je l’aime beaucoup avec.

Vous pouvez proposer des croutons de pain ou des croutons à l’ail. Mes parents en avaient quand j’étais petite et j’adorais ça, ces petits sachets de croutons tout prêts (oui, j’ai un peu honte… mais pas trop !)!

Parfois, je sers du granola salé que je prépare et garde pour accompagner les purées, les salades ou les soupes.

La soupe est notre plat principal, je ne sers rien d’autre, pas d’entrée, pas de plat (et généralement, pas de dessert… c’est dur la vie !).

Je la prépare en règle générale très épaisse et si jamais je me loupe et qu’elle est trop liquide, je l’épaissis instantanément avec de la polenta comme dans cette recette de soupe à la courge de Nice et à la polenta à cuisson rapide ou de la semoule de riz. C’est très agréable et ça apporte un vrai plus au niveau des saveurs et de la texture qui devient très veloutée.

Si on a encore faim, il y a toujours un plateau de fromage, de la compote ….

Mais en général, plus personne n’a faim… 2 louches pour les filles (elles ont la même ration que quand elles avaient 5 ans ! Ne me demandez pas pourquoi, elles n’en veulent jamais plus, mais je vais augmenter les doses sans leur dire…. chuut !), 4 louches pour moi et 6 sans doute pour l’Homme !

Soupe à la courge butternut et pomme de terre

Soupe à la courge butternut et pomme de terre

Type de plat: Soupe
Cuisine: Française
Temps de préparation: 10 minutes
Temps de cuisson: 25 minutes
Portions: 4 personnes
Simple et crémeuse cette soupe de courge et pommes de terre est parfaite les soirs d'automne ou d'hiver ! Simplement parfumée de thym, je l'aime beaucoup.
Imprimer la recette Epingler

Ustensiles

  • Un couteau
  • Un économe
  • Un faitout
  • Un mixeur plongeant

Ingrédients

  • 1 kg courge butternut
  • 2 pommes de terre
  • 1 oignon
  • 1 gousses ail
  • 1 c. à soupe thym
  • QS Sel gris de mer
  • 2 c. à soupe huile d'olive ou de graisse d'oie
  • QS eau

Instructions

  • Epluchez l'oignon et la gousse d'ail. Emincez-les.
  • Dans un faitout, faites chauffer l'huile d'olive et ajoutez l'oignon et l'ail avec un peu de sel pour les faire dorer.
  • Pendant ce temps, épluchez la courge butternut et les pommes de terre. Découpez-les en morceaux de 3 cm environ.
  • Quand l'oignon est doré, ajoutez la courge et les pommes de terre dans le faitout.
  • Versez de l'eau à hauteur, salez et ajoutez le thym.
  • Couvrez et portez à ébullition. Puis, réduisez le feu et poursuivez la cuisson à frémissements pendant une vingtaine de minutes.
  • Mixez et ajustez l'assaisonnement en sel et en thym.
  • Servez bien chaud.

Notes

Servez avec de l’emmenthal râpé, de l’huile d’olive ou de la crème fleurette.
Vous avez testé cette recette?Mentionnez @vanessa_romano_photographe ou tagguez là #vanessacuisine sur Instagram!

Et si vous aimez les recettes à base de courge, je vous propose un article dans lequel j’ai regroupé plus de 40 recettes à la courge !

Et dans ce post, vous aurez donc appris que je cuisine très peu (pas d’entrée, pas de dessert), que je mange comme un cochon (fils de fromage fondu qui se collent au menton), que je gruge mes filles en décidant de leur servir de plus grosses portions de soupe sans leur dire… !! Et oui, personne n’est parfait ! Mais il va falloir que je tienne ma langue ou ma plume, si je veux conserver une réputation correcte !

6 Commentaires

Laisser un commentaire

Evaluation de la recette