Crumbles, clafoutis Entremets, crèmes Fruits Sans Gluten Sucré Verrines

Compote pomme et poire, crème à la vanille à la manière de Béatrice Peltre

Événements - 756

 

J’ai enfin pris le temps d’acheter le livre de Béatrice Peltre, La Tartine gourmande, et j’ai pris le temps de le feuilleter et d’apprécier les jolies photos, les recettes simples et gourmandes et de m’en inspirer en adaptant la recette pour ce dessert…

 

Pour plusieurs gourmands, il faudra : 

 

Compote :

2 poires bio lavées, évidées mais non pelées

4 pommes bio (idem que ci-dessus)

de la vanille, de la cannelle

1 cs de sucre complet

 

Crème vanillée :

50cl de lait végétal (ici soja)

3 oeufs

2 cs de crème de fécule de pomme de terre

1 cs d’arrow root

50-70g de sucre blond

de la vanille

 

du crumble (sans gluten, ni caséine de lait), pour la recette, j’ai repris celle que j’avais préparée pour le site Ôdélices 

des pommes

des noisettes et des pistaches

 

Commencer par cuire la compote en coupant les fruits en morceaux. Les mettre dans une casserole avec la vanille et le sucre, ajouter un filet d’eau, couvrir et cuire à feu moyen pendant 15 minutes environ.

Mixer fortement afin que les peaux (riches en pectine) ne se sentent plus quand on goûte. Réserver.

Pour la crème, le principe est celui d’une crème anglaise ou pâtissière, d’ailleurs, le résultat est celui d’une Danette…

Mixer le lait, les oeufs, le sucre, les fécule et la vanille. Verser dans une casserole et cuire en faisant des 8 avec une cuillère en bois jusqu’à obtenir la consistance désirée.

En toute honnêteté, je fais ça avec le thermomix et c’est super hyper pratique !

 

Quand tout est refroidi (on peut préparer tout ça la veille ou l’avant veille et conserver compote et crème au frais dans une boîte hermétique, et le crumble simplement dans une boîte, dans un placard), dresser les verres en répartissant un peu de compote, puis de la crème vanillée et enfin du crumble.

Concasser au couteau les noisettes et pistaches, puis découper quelques dés de pommes et servir.

Un délice ! 

 

 

 

 

La phrase du jour : 

 

« Le grand défaut des hommes, c’est d’abandonner leur propre champs pour aller ôter l’ivraie de ceux des autres. »

Mengzi

2 Commentaires

Laisser un commentaire