Terrine de faisan au vert de blettes de Baga

/, Hiver, Noël, Provence, Viandes/Terrine de faisan au vert de blettes de Baga

Il y a un an ou deux, Baga a préparé pour Noël une terrine de faisan aux blettes.

 

Terrine de faisan

 

J’ai trouvé ça vraiment délicieux. La faisan fait partie des gibiers que j’aime, avec le sanglier. Le gros du travail pour cette terrine est le « dépiautage » du faisan une fois cuit.  Ca doit facilement prendre une demi-heure.

J’imagine qu’on doit pouvoir remplacer ce faisan par de la pintade, voire du poulet.

Le vert de blette peut être remplacé par des épinards, mais la blette a une saveur particulière qui s’accorde très bien dans cette terrine hivernale.

 

La recette n’est pas très précise, Baga cuisine comme elle le sent. Et elle le sent très bien !

Quand je lui demande comment elle a préparé une recette, sa réponse commence généralement par :

« Ouh la, comment j’ai préparé ça ? Alors, …. » !

Donc, cette recette est précise… au maximum…

 

Pour ce qui concerne l’assaisonnement, je ne saurais trop vous conseiller de faire cuire une petite boule d’appareil à terrine dans une poêle et de la goûter pour voir si tout est OK. Après, ce sera trop tard.

Parfois, en lieu et place du vert de blette, Baga met des pruneaux qu’elle pose au centre de la terrine avant la cuisson, mais je préfère la version verte !

 

Terrine de faisan tranchée

5 de 1 vote
recette de terrine de faisan aux blettes
Terrine de faisan aux blettes
Temps de préparation
1 h
Temps de cuisson
1 h 30 min
Temps total
2 h 30 min
 
Type de plat: Plat principal
Cuisine: Méditéranéenne
Portions: 12
Ingrédients
  • 1 faisane parée prête à cuisiner
  • 400 g de chair à saucisse aux légumes moitié légumes, moitié chair à saucisse
  • 1-2 oeufs suivant la taille
  • 1 bol de blettes cuites et égouttées Baga les fait bouillir
  • 1 grosse échalote
  • 1 gousse d'ail
  • 2 c. à soupe farine de riz
  • 1 verre d'eau
  • QS platine de petit salé nature
  • QS Sel
  • QS Poivre
  • QS Muscade
  • QS aromates pour le bouillon : laurier, thym, vert de poireau, carotte, poivre, ...
Instructions
  1. Mettez la faisane dans un faitout avec les aromates et du sel. Recouvrez d'eau, couvrez et portez à ébullition.

  2. Maintenez alors un léger frémissement pendant 30 minutes environ jusqu'à ce que la faisane soit cuite. Laissez tiédir, puis, "dépiauter"-la en petits morceaux. Réservez. *

  3. Préchauffez le four à 200°C, chaleur statique.

  4. Hachez les blettes, ainsi que l'échalote et l'ail. Par ailleurs, mélangez la farine de riz et l'eau. 

    Dans une grande jatte, mélangez les morceaux de faisane, la chair à saucisse, les oeufs, les blettes, un peu de muscade et le verre contenant eau et farine.

    Salez et poivrez.

  5. Mélangez "intimement", ie que vous pouvez utilisez vos mains pour le faire (ou des gants jetables, neufs et propres si vous le souhaitez).  C'est à ce moment que vous pouvez faire cuire un peu de terrine dans une poêle pour vérifier l'assaisonnement. Cependant, pensez également au lard qui entoure la terrine et qui va ajouter un peu de sel.

  6. Bardez le fond d'une terrine en terre suffisamment grande avec les tranches de lard en les faisant se chevaucher légèrement. Veillez à ce qu'elles dépassent des bords de la terrine. Versez l'appareil sur ces bardes, tassez bien et rabattez le lard sur le dessus de la terrine.

  7. Posez la terrine en terre sur la lèche frite, enfournez-la.

    Puis, versez de l'eau chaude au fond de la lèche-frite afin de cuire au bain-marie.

  8. Cuisez une heure à 180-200°C en rajoutant de l'eau dans le bain-marie si nécessaire.

  9. Laissez complètement refroidir la terrine  dans le four ouvert. Filmez et conservez-la au frais au mois deux jours avant de la déguster.

Notes

*Conservez le bouillon pour faire un risotto ou une soupe.

 

A bientôt,

Vanessa

 

 

 

 

2017-12-05T18:58:20+00:00 5 décembre 2017|

A propos de l'auteur:

Je suis entrée dans la vie professionnelle par l'hôtellerie, j'ai travaillé dans des maisons familialles, puis je suis entrée au Ritz à Paris à la réception. J'ai été, à l'époque, la première femme à travailler à la réception de ce magnifique palace parisien. Lauréate du Trophée David Campbell, j'ai été promue Chef de Brigade. Puis, je suis allée au George V (racheté par Four Seasons) pour la pré-ouverture et l'ouverture de ce palace. J'y suis restée 2 ans au poste d'assistant de Direction à la Réception et d'Adjointe au Chef de Réception. J'ai ensuite quitté Paris pour me rapprocher de ma famille et j'ai accepté un poste de Chef de Réception chez Pierre et Vacances dans le Lubéron (600 appartements, 1 hôtel, des mas et bastides). Après la naissance de mes filles, je me suis laissée aller à mes deux passions, la photo et la cuisine. Puis, les choses ont évolué et sont devenues plus professionnelles, et je suis dorénavant photographe, auteur et styliste culinaire. Je tiens ce blog de cuisine qui présente plus de 1000 recettes, je travaille avec divers sites internet et magazines, des sociétés de l'agroalimentaire, des restaurateurs, j'ai eu le plaisir d'écrire 4 livres et je donne quelquefois des cours de cuisine avec un maximum de produits bio et locaux issus de l'agriculture raisonnée. N'hésitez pas à me contacter, je serai ravie de travailler avec vous !

6 Commentaires

  1. Marie13 5 décembre 2017 à 6 h 59 min ␣- Répondre

    Baga est comme maman, lors des échanges de recettes…. la même réponse… mais que de souvenirs gustatif délicieux et délicats, pas toujours facile à reproduire dans ses souvenirs, mais l’on s’en rapproche tellement.
    Mais cette terrine à l’air totalement addictive, pour nous sans faisan car chez les bouchers c’est de plus en plus difficile d’en trouver et plus de chasseur dans la famille, mais je pense que la pintade sera gustativement meilleure en parfum que le poulet, je note, je note.
    Bonne journée,
    Marie

    • Vanessa Romano 5 décembre 2017 à 15 h 29 min ␣- Répondre

      Oui la pintade sera mieux en effet. Mon père chasse encore, c’est pour ça qu’on a la chance de pouvoir manger du gibier. Je préfère mille fois plutôt que de manger un poulet de batterie (que je ne mange pas d’ailleurs !).

  2. LadyMilonguera 5 décembre 2017 à 16 h 14 min ␣- Répondre

    Quelle merveille cette terrine !!!

    • Vanessa Romano 18 décembre 2017 à 15 h 53 min ␣- Répondre

      Oui, j’espère que le fait d’avoir publié sa recette, elle va se sentir obligée de la faire … Hi hi

  3. Miechambo 6 décembre 2017 à 20 h 30 min ␣- Répondre

    Baga cuisine avec son cœur et c’est une excellente cuisinière ;o)) Je lui pique sa recette.
    Petit aparté perso : transmets à Baga nos pensées les plus amicales …….elle doit être tellement triste aujourd’hui.
    Plein de gros bisous à partager avec toute la famille.
    Les MI

    • Vanessa Romano 18 décembre 2017 à 15 h 52 min ␣- Répondre

      Merci Michèle, comme je te l’ai dit, j’ai transmis et elle a été très touchée par vos pensées amicales. Je vous embrasse et vous souhaite de bonnes fêtes de Noël !

Laisser un commentaire