Le Vitaliseur, cuisson à la vapeur douce Plats Printemps Salé Thèmes

Butternut, sarrasin et Manouri aux herbes du jardin

Quand les jours commencent à rallonger à la fin de l’hiver et que les mimosas sont en fleurs, je commence à en avoir un peu marre des légumes d’hiver… et pourtant rares sont les fèves et les artichauts sur les étals… Donc, pour apporter un peu de printemps à mon assiette, je rajoute des herbes fraîches qui recommencent à pousser dans le jardin ! Et c’est comme ça que j’ai préparé cette assiette de butternut, sarrasin et Manouri aux herbes du jardin ! J’ai ajouté 2 petits oeufs mollets histoire de ne pas mourir de faim 1 heure après…

Le tout cuit 5 minutes à la vapeur douce, juste le temps de faire cuire le sarrasin en parallèle. C’était super bon !

Butternut, sarrasin et Manouri aux herbes du jardin

Quels ingrédients pour préparer une assiette de butternut, sarrasin et herbes fraîches ?

Pour préparer cette recette, j’ai donc mis du sarrasin (pour une personne, j’ai pris une poignée de sarrasin et c’était bien), une toute petite courge butternut, deux petits oeufs que j’ai fait cuire mollets, un poireau sauvage qui pousse dans le jardin, une gousse d’ail et des herbes fraîches : menthe, ciboulette et sarriette !

  • Pour la courge, elle était à peine plus grosse qu’une poire. Je l’ai pelée (comme je vous l’explique dans cette recette de crème de butternut au pistou), découpée en lamelles et cuite à la vapeur pendant 5 minutes.
  • Pour les oeufs, plutôt petits, ils ont cuit 5 minutes à la vapeur également pour une parfaite cuisson mollet !
  • Le poireau sauvage a été paré, lavé et émincé. C’est tout fin un poireau sauvage, plus fin qu’une cébette. Il n’y a quasiment que du vert et pas de blanc ou presque. Ca pousse tout seul dans la colline ou près des vignes, j’en ai dans le jardin. Il a cuit en même temps que la courge et les oeufs.
  • Idem pour la gousse d’ail en chemise qui a également cuit à la vapeur.
  • Le sarrasin a cuit dans une petite casserole à côté comme je vous l’explique plus bas dans l’article.
  • Et les herbes fraîches, elles commencent à sortir de terre et à repousser gentiment. Les pousses sont tendres, les saveurs moins marquées et les feuilles souples (surtout celles de la sarriette). J’utilise régulièrement de la menthe et de la ciboulette dans mes salades ou plats de légumes, mais assez rarement la sarriette que je réserve aux infusions. C’est une plante très agréable dont la saveur tend vers le thym mais plus puissante et un peu plus piquante peut-être. J’ai vraiment beaucoup aimé.
  • Du manouri qui est un fromage grec s’apparentant à de la féta mais beaucoup plus doux et moins salé, plus savoureux également. Je le préfère à la féta. Je vous en parle dans cette recette de penne au pistou et manouri.

J’aime bien ajouter des herbes fraîches dans les plats. Je ne le fais pas assez souvent malgré tout. Je trouve que ça apporte vraiment beaucoup de fraîcheur et de saveurs ! Chacune la sienne, c’est comme des petites surprises tout au long du plat quand on mange !

Quelle sont les bienfaits des herbes fraîches ?

Les herbes fraîches apportent une dose d’antioxydants et de nutriments. Même si, en effet, vu la quantité qu’on met dans un plat, cela peut sembler négligeable … mais ce n’est pas le cas ! Car même en petites quantités, chacune fait sa part.

  • La menthe est digestive et a une action de soutien pour le foie. Riche en vitamine C et en fer.
  • La ciboulette, comme pour tous ses cousins (oignon, échalote, poireau, …), et grâce au soufre qu’elle contient, est bénéfique en terme de prévention contre le cancer. Le soufre aide également  : au bon fonctionnement des articulations, bon pour la circulation sanguine, aide à lutter contre les affections O.R.L.. La ciboulette contient de la vitamine B2, C, et K et en nutriments : calcium, sodium, phosphore et fer.
  • Côté santé, la sarriette est une vedette ! Elle est connue pour être digestive. C’est pour ça qu’on l’associe aux haricots blancs …. Elle présente également des vertus antibactériennes, antifongiques, anti-inflammatoires, antispasmodiques, … lorsqu’elle est prise sous forme d’huile essentielle ou d’extrait de plante, peu d’études concernent la plante en elle-même. Cela dit, même à l’état naturel, elle doit quand même présenter ces qualités, même si c’est dans une moindre mesure. Elle contient des antioxydants dont l’acide rosmarinique qui préviendrait certains cancers. Elle contient également de la vitamine K qui est une vitamine qui est nécessaire à la coagulation du sang… à haute dose, elle est déconseillée à des personnes prenant des anticoagulants (on parle là d’huiles essentielles ou d’extrait, à voir avec le médecin pour l’usage de quelques feuilles dans un plat). Dans le jardin, j’ai de la sarriette vivace et je sens que je vais très souvent m’en servir pour assaisonner mes salades et mes plats désormais !

Je cuisine de temps en temps le sarrasin, surtout depuis que j’ai compris qu’il ne fallait surtout pas le cuire aussi longtemps que ce que le conseille le revendeur sur les paquets !

Comment faire cuire du sarrasin ?

Pour ma part, j’ai eu 2 expériences malheureuses avec le sarrasin… la première, lorsque j’ai voulu faire cuire du kasha qui est du sarrasin grillé….pouahhh ! je crois que je n’ai jamais autant détesté un aliment ! Un goût de cendre froide, tout mou et gluant…. berk, berk, berk ! J’ai tout jeté et je n’ai plus jamais récidivé !

Mais pour ce qui concerne le sarrasin, j’ai l’habitude de le cuisiner lorsqu’il est sous forme de farine et je me suis laissée tenter à le cuire en grains en préparant cette recette de salade de sarrasin et légumes grillés au pistou pour un magazine. En le faisant cuire 10 à 15 minutes comme conseillé sur le paquet, j’ai constaté que de joli grain tétraédrique (polyèdre à 4 faces triangulaires), il était devenu bouillie infâme et impossible à photographier ! J’ai jeté et j’ai recommencé en le goûtant régulièrement tout au long de la cuisson… et j’ai arrêté lorsque les grains étaient tendres et encore jolis ! Soit au bout de 5 minutes !

Depuis, je le cuis systématiquement comme ça : de l’eau froide salée que je porte à ébullition, puis, je baisse le feu et je verse le sarrasin dans l’eau. Je cuis alors à frémissement entre 3 et 8 minutes. Je goûte à partir de 3 minutes pour vérifier la cuisson. Lorsque le grain est cuit mais encore ferme, j’égoutte, je verser un peu d’huile d’olive et j’accommode de la façon que je souhaite. Le temps de cuisson dépend sans doute de l’âge du sarrasin lorsqu’il est cuit.

En faisant ainsi, vous devriez obtenir du sarrasin ferme (mais cuit) et joli !

Passons en cuisine ! 

Butternut, sarrasin et Manouri aux herbes du jardin

Butternut, sarrasin et Manouri aux herbes fraîches

Type de plat: Plat principal
Cuisine: Française
Temps de préparation: 7 minutes
Temps de cuisson: 5 minutes
Portions: 1 personnes
Une assiette complète et savoureuse associant sarrasin et herbes fraîches
Imprimer la recette Epingler

Ustensiles

  • Un couteau
  • Une casserole
  • Un cuit-vapeur

Ingrédients

  • 1 courge butternut de la taille d'une poire
  • 1 poignée sarrasin en grains
  • 1 c. à soupe manouri ou féta
  • 1 poireau sauvage ou une cébette
  • 1 gousse ail fumé d'Arleux ou d'ail
  • 3 toupets menthe fraîche
  • 3 tiges sarriette fraîche
  • 10 tiges ciboulette fraîche
  • 2 oeufs
  • QS Huile d'olive
  • QS fleur de sel
  • QS poivre fraîchement moulu

Instructions

  • Mettez le cuit-vapeur à chauffer.
  • Lavez la courge, le poireau et les herbes fraîches.
  • Parez le poireau et la courge.
  • Emincez la courge en fines lamelles et coupez le poireau en petits tronçons.
  • Quand le cuit-vapeur est prêt, déposez les lamelles de courge, le poireau, les oeufs et l'ail dans le panier. Couvrez et cuisez 5 minutes.
  • Pendant ce temps, portez un petit volume d'eau salée à ébullition et, dès que l'eau bout, cuisez le sarrasin pendant 3-5 minutes. Egouttez-le, remettez-le dans la casserole et versez un filet d'huile d'olive.
  • Ciselez la ciboulette et effeuillez la sarriette.
  • Quand tout est cuit, mettez les oeufs dans un bol (à l'aide d'une cuillère, c'est chaud !) et versez de l'eau froide par-dessus pour faciliter l'écalage. Répartissez le sarrasin dans l'assiette, disposez les lamelles de courge et le poireau. Coupez la gousse d'ail et ajoutez-la.
  • Ecalez les oeufs et mettez-les également dans l'assiette avec le manouri simplement brisé entre vos doigts, les herbes fraîches.
  • Versez un filet d'huile d'olive, salez et poivrez et régalez-vous !
Vous avez testé cette recette?Mentionnez @vanessa_romano_photographe ou tagguez là #vanessacuisine sur Instagram!

Laisser un commentaire

Evaluation de la recette