Automne Confits et confitures Provence Sucré

coings : gelée et pâte, les deux pour le prix d'un !

coings : gelée et pâte, les deux pour le prix d'un !

En Provence, les coings poussent souvent de façon sauvage, on en trouve un peu partout dans la colline. Cette manne gratuite faisait que gelée et pâte de coing étaient des gourmandises à la portée de tous et de toutes les bourses.

Et Jacques me dit que les cognassier servaient souvent à délimiter les propriétés également.

Enfant, la saison des coings apportait une merveilleuse odeur dans la cuisine et dans toute la maison en fait, cela dit, je n’étais pas fan de ces douceurs. Mais je dois avouer que j’ai un faible désormais pour la gelée de coing surtout quand elle est bien rouge !

On peut aussi faire de la compote de coing ou de la confiture.

Faire de la pâte de coings implique de faire aussi de la gelée de coing. Une fois les coings cuits, prélevez le jus pour faire la gelée et la pulpe pour faire la pâte de coing.

Et avec cette pâte de coing, on prépare le buffet des 13 desserts à Noël, le gelée peut y figurer aussi, ou alors, on prépare un cake qui cache de gros morceaux de cette pâte si parfumée.

Gelée de coing

Pour 4 pots

1kg de coings

sucre

eau

Essuyer les coings et les couper en quartiers (avec peau et pépins).

Mouiller à couvert d’eau et cuire.

Quand les coings sont tendres, verser le tout dans une passoire et laisser égoutter (en conservant l’eau de cuisson bien sûr !).

Verser le jus dans une casserole et ajouter le sucre en comptant 750g de sucre pour un litre de jus.

Faire bouillir en écumant de temps en temps. Le temps de cuisson sera d’une grosse demi heure environ.

Verser la gelée dans des pots, fermer et les retourner tout de suite.

D’autres buffets des treize desserts ?

Ici ou une crèche ? Clic

coings : gelée et pâte, les deux pour le prix d'un !

Pâte de coing

la pulpe cuite qui reste après avoir fait la gelée

du sucre

Passer la pulpe de la gelée dans un moulin à légumes, grille moyenne.

Pser et compter un kg de sucre pour un kg de purée et cuire comme une confiture pendant une bonne demi heure en tournant avec une cuillère en bois.

La pâte est prête quand elle commence à se détacher des bords de la casserole (comme une pâte à chou cuite).

Verser alors dans des moules en silicone et laisser prendre à température ambiante.

La phrase du jour :

« Changer de souci fait autant de bien que prendre des vacances. »

DL Georges

17 Commentaires

Laisser un commentaire