Gâteaux Hiver Pays, régions Provence Sans Gluten Sucré Thèmes

Petits gâteaux renversés à l'orange sanguine (sans gluten, ni caséine de lait)

Etoiles à l'orange sanguine (sans gluten) - Upside down blood orange cake (gluten free) - Vanessa Romano photographie et stylisme culinaire

 

 

 

 

De délicieux gâteaux bien parfumés, sur une base de gâteau au yaourt que vous ferez soit avec des yaourts et de la crème fraîche, soit avec du lait de coco bien crémeux.

 

 

La mesure pour ce gâteau sera bien sûr le pot de yaourt ou un pot ayant à peu près le même volume.

 

On obtient 6 gâteaux.

Un pot de yaourt (ou de lait de coco)

un pot de crème (ou de lait de coco)

2 pots de farine de riz complet

1 pot de poudre d’amande

3 oeufs

2 pots de sucre blond

1/4 cc de bicarbonate de sodium

1 p sel

2 oranges sanguines ou non, bio (mais faut-il le préciser ?)

un peu de sucre blond en plus, et de l’huile de coco

 

 

Graisser les moules avec de l’huile de coco, verser une belle cuillerée à café de sucre dans le fond.

Zester les oranges lavées avec une râpe microplane dans un saladier. Les éplucher à vif avec un couteau bien aiguisé et tailler des tranches d’un petit cm d’épaisseur.

Choisir les plus belles tranches et en disposer une par moule, sur le sucre.

Préparer la pâte : verser tous les ingrédients dans le saladier contenant les zestes. Mélanger avec un fouet jusqu’à ce que la pâte soit belle.

Il n’est pas nécessaire de battre la pâte longtemps ou avec vigueur, bien au contraire :  les pâtes sans gluten y perdent de leur moelleux. Donc, dès que la pâte est belle et sans grumeaux, on s’arrête, on ne se défoule pas sur le fouet, on fera son sport plus tard !

Répartir cette pâte sur les tranches d’orange et enfourner pour une grosse vingtaine de minutes à 170°C, four chaud.

Piquer les gâteaux afin de vérifier leur cuisson.

Laisser tiédir et démouler.

Servir saupoudré de sucre glace, avec une crème au chocolat blanc (par ici…).

 

 

ndlr : les oranges sanguines sont souvent légèrement plus amères, alors, si c’est une saveur qui vous dérange, prenez des oranges normales.

 

 

Et puis, profitez-en car c’est la pleine saison des oranges, on en trouve qui viennent de par ici, ie de la Côte d’Azur et je les privilégie ou bien d’Italie (c’est pas si loin que ça, une petite heure de route tout au plus !).

 

 

 

A bientôt, avec un nouvel haïku sur le printemps : 

 

« En secret, 

le printemps me manque, 

je vieillis. »

Seiho Awano

 

 

 

 

4 Commentaires

  • J’ai beaucoup cuisiné avec des oranges sanguines cet hiver. J’avais l’occasion d’aller les prendre directement sur l’arbre dans un « jardin secret » …….tout près de chez moi.
    J’espère bien recommencer l’an prochain ;o))Aussi je note ta recette.
    Bises et bon W.E
    MIE

  • ManueB, oui, c’est mon gâteau de base.

    Mie,

    Humm, elles devaient être délicieuses ! L’an passé une voisine m’a offert des grenades de son jardin, pfft, rien à voir avec celle du commerce ! pas amères, sucrées, …merveilleuses !

    Cris, merci, quand est-ce qu’on se voit ?

Laisser un commentaire