Pays, régions Eté Provence Salé Sauces, vinaigrettes Thèmes

Macérât huileux de lavande

L’an passé, j’ai préparé un macérât huileux de lavande avec les plantes que j’ai dans le jardin. Je ne les traite pas et vers le 14 juillet, je les taille car les fleurs sont sèches. En fait, c’est un macérât de lavandin que j’ai préparé et au bout d’un gros mois, après avoir filtré le macérât, j’ai pu bénéficier de cette superbe huile durant tout l’hiver.

photo de préparation de macérât huileux de lavande
Préparation du Macérât huileux de lavande
credit photo Anaé Arnould Romano

J’ai récupéré 2 litres de macérât huileux de lavande fait avec de l’huile d’olive et ça a été parfait pour m’hydrater le corps et le visage durant tout l’hiver.

Niveau odeur, on sent parfaitement bien le parfum de la lavande sans qu’il ne soit trop présent et on bénéficie de ses propriétés.

Toutes les photos de la préparation du macérât huileux de lavande ont été faites par ma fille cadette, Anaé Arnould Romano !

Comment faire un macérât huileux de lavande ?

En premier, il faut récupérer des fleurs de lavande ou de lavandin non traitées.

Ensuite, il faut les laisser finir de sécher tranquillement.

Pour cela, j’ai utilisé une banaste, c’est le nom provençal pour un panier plat dont le tressage est ici assez aéré pour ne pas que les fleurs moisissent.

J’ai laissé ainsi sur la terrasse couverte pendant quelques jours. Les fleurs étaient à l’ombre, mais à l’air.

Ensuite, j’ai étendu un drap sur la table puis j’ai renversé la banaste et les fleurs de lavande.

J’ai découpé les têtes fleuries avec une paire de ciseaux.

En effet, comme j’avais taillé moi-même les lavandes, j’avais récupéré la tige entière.

J’ai mis ces têtes fleuries dans des dame-jeannes et j’ai pu remplir deux dame-jeannes avec ce que j’avais coupé, c’est à dire une dizaine de plants de lavandin de deux ans.

Et comme je n’aime pas gaspiller, j’ai également découpé une partie des tiges qui étaient odorantes et je les ai rajoutées dans les dame-jeannes.

Comme j’avais beaucoup de lavande, ça a été un petit peu long … peut-être un quart d’heure.

Mais pendant ce quart d’heure… quelle odeur en découpant les lavandins !

Ensuite, j’ai simplement recouvert les fleurs et les tiges de lavande avec de l’huile d’olive bio.

Eh oui, j’ai laissé les bouteilles d’huile d’olive s’égoutter dans les dame-jeannes, ça c’est un réflexe je tiens de ma grand-mère et de ma mère… ne jamais perdre une goutte d’huile d’olive !

Cela fait, j’ai enfoncé les fleurs et les tiges de lavande au fond de la dame-jeanne avec le manche d’une cuillère en bois.

Et j’ai bouché les dame-jeannes avec une feuille de papier sulfurisé et un élastique.

J’ai ensuite laissé les dame-jeannes pendant un mois et demi (peut-être deux mois) sur la terrasse couverte en les remuant de temps en temps afin que les lavandes soient et restent recouvertes d’huile.

À la différence du macérât solaire de calendula, comme je n’ai pas exposé les dame-jeannes au soleil et comme elles sont faites avec du verre vert, je ne les ai pas protégées des rayons du soleil avec un sac en papier.

Au bout de ces deux mois, j’ai filtré le macérât huileux de lavande avec une simple passoire fine de cuisine que je pose sur un grand saladier.

Ça a été un petit peu long pour que toutes les fleurs s’égouttent, mais au bout de deux jours, j’ai jeté les fleurs qui, je pense, avaient rendu toute l’huile et j’ai mis le macérât de lavande dans des pots de verre que j’ai rangés dans le placard de la salle de bain.

Ensuite, et au fur et à mesure de mes besoins, j’ai rempli une petite bouteille de verre avec un petit entonnoir.

J’utilise le macérât huileux de lavande au quotidien après la douche pour hydrater et nourrir la peau du corps et du visage.

Bienfaits de la lavande

Merveilleuse lavande ! C’est un parfum que j’adore et je ne résiste pas au plaisir de m’asperger d’eau de Cologne à la lavande après la douche en été.. ce qui fait dire à mes filles que je sens comme Papy (mon père) ! Je ne suis pas certaine que ce soit très bon niveau psychisme mais tant pis, j’aime trop cette odeur.

Celle que je préfère est une eau de Cologne très pure que j’achète à Digne-les-bains chez un producteur des Alpes. J’en achète un litre qui me dure quelques années et qui décore ma salle de bains simplement. Ce n’est pas sponsorisé…

Je mets également volontiers une goutte d’huile essentielle de lavande sur mon oreiller le soir pour m’endormir.

La lavande est donc un arbrisseau de la famille de lamiaceae, comme la sauge, la menthe, la mélisse et plein d’autres encore.

La lavande est utilisée depuis la nuit des temps pour ses vertus apaisantes et réparatrices.

C’est également un antispasmodique et décontractant musculaire efficace qui agit contre les spasmes quels qu’ils soient (digestifs, musculaires, cardiaques).

Calmante et apaisante, elle aide à faire passer les maux de tête, les palpitations cardiaques.

Antalgique et anti-inflammatoire, elle soulage les douleurs nerveuses et musculaires, ainsi que les rhumatismes.

Régénérante, elle aide à la cicatrisation de la peau.

Enfin, c’est un antiseptique général efficace.

La lavande ou les lavandes ?

Il existe beaucoup de variétés de lavandes.

La lavande vraie est la lavande sauvage. Alors que la lavande cultivée ou lavande fine se nomme lavande angustifolia ou officinalis. Certaines sources disent que c’est la même variété, d’autre non, … Elle se reproduit spontanément par semis.

Ce que vous avez l’habitude de voir en photo sur les réseaux sociaux sont des champs de lavandin en fait !

Et comme je vous l’ai dit plus tôt, ce n’est pas de la lavande que j’ai utilisée mais du lavandin. On le reconnaît facilement à ses belles hampes fleuries et de couleur vive.

La lavande vraie ayant des hampes fleuries bien plus petites et des fleurs tirant un peu plus sur le gris.

Dans l’Estérel, ici, pousse naturellement la lavande maritime qui est encore une autre variété.

Dans le jardin, j’ai un plant de lavande anglaise (ou lavande dentée) qui fleurit en hiver et se met en dormance en été (en tout cas, dans mon jardin) :

Bienfaits du lavandin :

Pour revenir au lavandin qui est donc un hybride, il en existe 4 sortes :

  • le Super
  • le Grosso,
  • le Sumian
  • l’Abrial

Je ne sais pas lequel pousse dans mon jardin.

La base des bienfaits du lavandin reste commune avec celles de la lavande.

Mais le lavandin et tous les lavandins ont aussi des propriétés différentes de celles de la lavande et des propriétés légèrement différentes entre eux également car leur composition chimique varie.

Par exemple, le lavandin contient du camphre alors que la lavande non.

Cela lui donne un effet plus antalgique mais sa présence – et je parle ici de la présence du camphre dans l’huile essentielle de lavandin – fait qu’on le déconseille pour les personnes souffrant d’épilepsie. L’huile essentielle de lavandin est également déconseillée à la femme enceinte et aux enfants, alors que celle de lavande non.

Le lavandin contient également de l’acétate de linalyle qui est anti-thrombotique et anti-agrégant.

Cela dit, les précautions d’emploi sont surtout de mise pour les huiles essentielles qui sont très concentrées et pas pour les macérâts huileux.

Alors, prêt à vous lancer ?

photo de préparation de macérat de lavande

Macérât de lavande

Type de plat: Accompagnement
Cuisine: Française
Temps de préparation: 30 minutes
Temps de cuisson: 0 minutes
Repos: 30 days
Portions: 2 litres
Voici une recette très simple et ancestrale pour bénéficier des bienfaits de la lavande
Imprimer la recette Epingler

Ustensiles

  • un panier en osier
  • Deux dame-jeannes
  • Une paire de ciseaux
  • une passoire fine
  • Un entonnoir
  • Du papier cuisson

Ingrédients

  • 1 panier fleurs de lavande séchées
  • 2 l huile d'olive bio

Instructions

  • Taillez les lavandes à la fin de la floraison, quand les fleurs sont sèches et que les abeilles ne les butinent plus.
  • Placez-les dans un panier en osier très aéré au niveau de son tressage et faites-les sécher à l'air libre.
  • Assurez-vous que les fleurs sont bien sèches avant de les utiliser.
  • Etalez un drap et coupez les tiges en petits morceaux avec une paire de ciseaux.
  • Mettez ces végétaux dans des dame-jeannes avec toutes les fleurs que vous pourrez récupérer sur le drap.
  • Versez de l'huile d'olive de façon à recouvrir les fleurs.
  • Fermez les dame-jeannes avec un morceau de papier cuisson maintenu par un élastique.
  • Placez-les à l'extérieur mais à l'abri du soleil. Ou abritez-les du soleil avec un sac en papier kraft.
  • Remuez les dames-jeannes régulièrement, surtout au début afin que les fleurs restent bien immergées.
  • Si besoin, rajoutez de l'huile d'olive afin que la lavande soit bien recouverte.
  • 1 mois plus tard, filtrez le macérât huileux de lavande en renversant les dame-jeannes au dessus d'une passoire fine elle-même placée sur un grand saladier. Procédez l'une après l'autre à moins d'avoir deux passoires fines, deux grands saladiers et deux éviers où les caler afin qu'elles s'écoulent sans vous !
  • Laissez s'écouler au moins une journée car il reste beaucoup d'huile dans les fleurs. Récupérez-les dans le fond des dame-jeannes avec le manche d'une cuillère en bois et pressez-les un peu avec vos mains propres afin d'assécher les fleurs.
  • Quand il n'y a plus d'huile qui s'écoule, jetez les fleurs et transvasez le macérât huileux dans des bocaux en verre propres.
  • Etiquetez et conservez à l'ombre et au frais.
Vous avez testé cette recette?Mentionnez @vanessa_romano_photographe ou tagguez là #vanessacuisine sur Instagram!

6 Commentaires

Laisser un commentaire

Evaluation de la recette