Hiver Italie Noël Nouilles, pâtes, riz, ... Pays, régions Provence Salé Thèmes

C’est aussi la saison des truffes ! Risotto inside !

 Risotto à la truffe - Truffle risotto (gluten free) - Vanessa Romano photographie et stylisme culinaire

 

 

Les mains d’Ysé (11 ans aujourd’hui…Oh la la !!) et de mon Homme (pas tout à fait 11 ans avant-avant hier !) pour vous offrir un risotto et de merveilleuses truffes.

 

La pleine saison des truffes en Provence, c’est entre janvier et février, ça tombe bien, je suis née en février et cela fait donc plusieurs années que mes parents, Baga et Ninou, m’offrent (entre autres) de somptueuses truffes qui sentent si bon que, même au travers de leur boîte fermée, elles parfument le frigo.

Elles sont transportées dans du riz, cela permet à l’humidité qu’elles dégagent d’être absorbée et elles se gardent un tout petit peu plus longtemps.

Achetées dimanche, offertes le mercredi, certaines ont été utilisées immédiatement pour des brouillades, puis un risotto à partager entre amis. Les autres ont été lavées et brossées sous un filet d’eau, puis très très bien séchées. Empaquetées dans du sopalin et enfin congelées.

Sur les conseils avisés de Mercotte, c’est ainsi que je fais depuis quelques années pour conserver les truffes et ça fonctionne très très bien. Les truffes conservent leur parfum et se râpent au dernier moment dans la préparation voulue. Par contre, on ne les décongèle pas pour les trancher sur un carpaccio de Saint Jacques, une tartine de beurre ou bien une pomme de terre car leur texture est ramollie.

L’autre avantage de congeler, c’est qu’on peut râper seulement la partie de la truffe dont on a besoin et la remettre aussitôt au congélateur pour une autre fois.

 

 Risotto aux truffes pour 5 personnes en plat unique :

 

500g de riz arborio

1 oignon très très finement émincé (idéalement de la taille d’un grain de riz)

bouillon de volaille ou de légumes

1 verre de vin blanc

de l’huile d’olive douce

sel

QS de truffes

 

Dans un premier temps, préparer le bouillon et le porter à ébullition. Il devra rester frémissant tout au long de la cuisson du risotto.

Mettre l’oignon dans une large sauteuse avec un filet d’huile d’olive, du sel et les faire revenir.

Ajouter le riz, et le nacrer, puis verser le vin

Laisser réduire et l’alcool s’évaporer.

Ajouter alors 2 louches de bouillon, donner un tour de cuillère en bois et laisser cuire à petits bouillons. 

Rester près du risotto, se faire servir un verre de vin blanc et ajouter 1 ou 2 louches de bouillon dès qu’il a été absorbé par le mélange (attention de ne pas faire brûler, on n’attend pas que le riz soit sec, mais simplement qu’il reste peu de liquide).

Au bout d’une vingtaine de minutes de cuisson, goûter pour estimer combien de temps de cuisson il reste à votre goût (de mon côté, les 18 minutes de cuisson d’un risotto ne m’ont jamais convenues car il est alors quasiment cru) et prolonger s’il le faut la cuisson en ajoutant encore du bouillon.

Quand le riz semble presque cuit, arrêter de rajouter du bouillon, laisser réduire afin de rendre le risotto crémeux, ajouter alors un beau morceau de beurre ou de l’huile d’olive, un peu de parmesan râpé, mélanger vivement, le risotto doit être all’ onda, et cela dépend aussi de la quantité de matière grasse ajoutée à la fin.

Servir le risotto sans attendre et poser sur la table la ou les truffes et une petite râpe afin que chacun satisfasse sa gourmandise.

ndlr : il n’est pas nécessaire de mettre de la truffe lors de la cuisson, si vous le faites, ce sera en fin de cuisson et peu car les parfums de la truffe sont vite détruits.

 

 

 

Tuffes - Provençal truffles - Vanessa Romano photographie et stylisme culinaire (1)

La phrase du jour : 

« La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée. »

Platon

6 Commentaires

Laisser un commentaire